Cheminée pour le chauffe-eau Fastar

Nous avons installé un chauffe eau Fastar dans le fourgon. Etant donné qu’il fonctionne au gaz, il faut faire une cheminée pour évacuer les gaz brûlés. Voilà comment on a construit la notre.

Notre cheminée pour le chauffe eau

L’inconvénient du chauffe eau Fastar, c’est que le trou de la sortie de gaz fait 100mm et n’est pas standard. Il est donc difficile de trouver une cheminée toute faite. De plus, on voulait une cheminée discrète et il faut que les éléments résistent à la chaleur et à l’humidité vu que la cheminée monte en température quand le chauffe eau est utilisé longtemps. On a donc conçu un système sur mesure 🙂

Matériel pour la cheminée

  • un tube en ferraille inox de 100mm (récupéré gratuitement)tube en ferraille inox
  • un collier de serrage en inox >100mm (environ 10€)

collier de serrage

scotch aluminium haute température

  • une plaque d’inox (récupérée gratuitement, on a pris la chute de la plaque utilisée pour fixer le chauffe eau)
  • un tube inox creux de petit diamètre (environ 3€)
  • un tube inox plus fin qui entre dans le précédent (environ 3€)
  • un boulon

tube pour la cheminée

  • une charnière (environ 5€)
  • un petit morceau de tube en U (récupéré gratuitement dans une chute)

bouchon de la cheminée

  • une collerette réglable de poêle à bois (environ 10€)

rosace réglable

bombe de peinture haute température

  • une cartouche de sikaflex AM, qui résiste à 90°C (environ 15€), pour info il existe d’autres types de sikaflex qui résistent a des températures plus élevées comme le Sikaflex 221

Il faudra donc compter entre 80€ et 100€ de budget pour fabriquer et installer la cheminée pour la sortie des gaz brûlés du chauffe eau.

Fonctionnement de la cheminée

Le gros tube de 100mm servira de cheminée pour expulser les gaz brûlés. Nous allons recouvrir le haut du tube par un « chapeau » pour que la pluie ne puisse pas tomber dedans. Nous avons donc coupé un rond dans la chute de la plaque inox qu’on avait et on y a fixé une charnière pour faire la liaison avec le tube de la cheminée.

bouchon de la cheminée

Nous avons ensuite soudé un morceau de tube en U pour servir de « rail » à notre système d’ouverture.

L’ouverture du chapeau se fera grâce au glissement d’un petit tube avec un morceau de boulon coincé dans le « rail ».

Le petit tube est guidé dans un tube creux lui même soudé à la cheminée.

Pour protéger le joint qu’on fera au Sikaflex entre la taule du camion et la cheminée, on mettre la collerette réglable.

collerette réglable sur la cheminée

Avant de les installer, on peint tous les éléments avec une peinture blanche haute température. Comme ça on rend la cheminée encore plus discrète.

peinture des éléments de la cheminée

Pour que la peinture haute température résiste bien, il faut la laisser sécher 1 heure, puis la faire monter en température (160°C 200°C) pendant 1 heure. Nous avons donc mis les éléments dans un vieux four pour terminer notre cheminée.

cuisson de la peinture haute température

Notre cheminée est prête, reste plus qu’à l’installer dans le fourgon et la fixer au chauffe eau 🙂

Salomé et Kévin

Jeune couple d'aventuriers, bricoleurs, curieux et passionnés d'informatique. Toujours prêt à partager leurs découvertes quand ils ne sont pas dans leur fourgon aménagé !

Vous aimerez aussi...


N'hésitez pas à nous laisser un commentaire, mais sachez que notre nouveau projet nous occupe beaucoup et que nous mettons du temps à repondre :)

7 réponses

  1. Damien dit :

    Bonjour,je vais bientôt aménagé un fourgon et votre site est une mine d’or pour un débutant comme moi:)Cependant en lisant votre dernier article traitant sur le sujet de la cheminée,je dois attirer votre attention sur le fait est qu’un conduit de cheminée ne doit pas être à minimum de 16cm de distance par rapport à l’isolant!Ceci est très important car il y a un réel risque d’incendie!Seul un conduit dit »pujolat »peut être installer à une distance de 8cm de l’isolant!En espérant que vous avez bien pris vos disposition lors de la mise en œuvre.Sur ce je continue à vous lire avec grand plaisir:)A bientôt

    • Salomé et Kévin dit :

      Bonjour,

      C’est une remarque très pertinente !

      Dans notre cas, il n’y a pas de distance entre l’isolant (il touche presque) et notre lambris PVC est aussi très proche du conduit.

      Par contre on a fait pas mal de tests avant de tout fixer et on a testé avec un thermomètre pour s’assurer que la température restait faible. On ne laisse aussi jamais tourné le chauffe-eau plus de 5 minutes (généralement 1 ou 2 minutes max en continue) Sinon notre réservoir est vide de toute façon ! Donc on a fait des tests en laissant tourner le chauffe-eau 15 minutes pour tester un cas extrême et vérifier que la température atteinte n’était pas dangereuse pour l’isolant et le PVC (Notre tube est assez épais et dissipe assez bien la chaleur). Notre isolant est aussi assez peu sensible a la chaleur (isolant mince).

      Mais c’est vrai qu’en fonction de l’isolant et si on est souvent connecté à une source d’eau courante (type camping-car) il peut y avoir des risques. Notre montage convient pour une utilisation très courte du chauffe-eau mais pas plus sans autres mesures de sécurités.

      On a modifié notre prochain article qui explique la mise en place dans le fourgon pour prévenir les gens de faire attention pour l’isolant et de mettre une protection spécial pour le conduit si la température risque de monter.

      Merci beaucoup de nous avoir prévenu et bonne continuation pour ta lecture 😉

  2. Flopak dit :

    Bonjour, je vais installer le miens dans les jours a venir, j’aimerai savoir, quelle marge avez vous laissé pour faire le trou. Entre le diamètre du trou et le diamètre du tube? pour le trou de la tôle et pour le trou du lambris?
    quel est l’épaisseur de votre tuyau d’évacuation ?
    Avec quel produit et a quel endroit avez vous fait vos joints d’étanchéité?
    J’ai plus ou moins la même installation que vous, lambris pvc au plafond, isolant multicouche.
    Et encore merci pour vos tutos qui me sont très utiles!

  3. jam' dit :

    bonjour à vous deux.
    Ptite question. Donc le chapeau vous le relevez manuellement pour la journée, s’il ne pleut pas c’est ça ?
    Ca n’aurait pas été possible de faire comme les chapeaux sur les camions qui se relevent avec les gaz ? Je sais que c’est pas un échappement, et que la puissance des gaz est vraiment très faible. Mais est ce que un contre poids en balance aurait pu permettre d’arriver au résultat d’après vous ?

    • Salomé et Kévin dit :

      Salut,
      Oui c’est ça on relève le chapeau manuellement quand on prend une douche.

      On avait pensé aussi à un système qui s’ouvre grâce à la pression, mais il n’y a pas de pression sur les gaz brûlés qui sortent du chauffe-eau ^^ du coup pas possible

  1. 13 juillet 2017

    […] avoir conçu et peint notre cheminée pour chauffe eau, nous l’installons dans le fourgon […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *