4 Conseils pour s’y retrouver dans son installation éléctrique

L’installation électrique d’un fourgon peut paraître relativement simple, seulement quelques lampes et quelques appareils branchés, mais ne vous laissez pas avoir…

C’est vrai que l’installation électrique d’un fourgon n’est souvent pas très complexe en apparence : Quelques lampes, une pompe à eau, un chauffage. Au moment de faire les branchements, on a tout en tête. Tout peut sembler logique : les fils de la lampe arrivent de tel endroit et sont connectés à tel fusible. On sait où va cette gaine, pourquoi ce fusible est branché à cet endroit, etc. Et puis tout fonctionne, alors on laisse tout ça comme ça.

Et puis, quelques mois plus tard, ou quelques années plus tard, voilà qu’une lampe ne fonctionne plus correctement. Un fil qui, à force des vibrations, n’est plus correctement branché ? Un fusible à changer ? Pour le savoir, il faut mettre le nez dans les branchements électriques. C’est précisément à ce moment-là qu’on se rend compte à quel point tout n’est plus aussi logique et évident. Pourquoi c’est un fil bleu qui arrive là ? Pourquoi il n’y a pas de fusible ici ? Quel peut bien être le c*n qui a branché tous ça comme ça ! Même le schéma théorique de l’installation ne suffit plus forcément à tout comprendre (si vous avez pensé à le garder…)

Bref, toute cette belle et longue introduction pour vous dire une chose simple : Il faut faire les schémas électriques de votre installation au fur et à mesure de vos branchements pour être sûr d’avoir sur un bout de papier le schéma complet de votre installation et pouvoir très facilement comprendre, même au bout de plusieurs années, comment tout ça est branché ensemble. On a testé pour vous de ne pas le faire et on peut vous le dire, au bout de moins d’un an, on était complètement perdu avec notre propre installation électrique.

Voici donc 4 conseils qu’on vous recommande très fortement de mettre en application pour être sûr de toujours bien comprendre votre installation électrique et pouvoir intervenir dessus très rapidement et sans vous prendre la tête (Je vous assure que trouver pourquoi le chauffage ne s’allume plus en rentrant dans le camion à 1h00 du matin en plein hiver, ça peut vite prendre la tête…) !

1. Utilisez les bonnes couleurs

Par convention, les fils reliés à des potentiels positifs sont rouges et ceux reliés à des potentiels négatifs sont bleus. C’est pratique pour éviter de se tromper dans les branchements et savoir où doivent allez les fils. Il est possible que vous n’ayez pas forcement des fils de la bonne couleur. Nous c’était le cas pour les fils de grosses sections 16 et 25mm², on avait que du fils noir et vert. Alors pour se repérer, on a tout simplement utilisé du scotch électrique et fait quelques tours à chaque extrémité des fils pour pouvoir facilement se repérer.

marquage élèctrique scotch

On voit que le fil qui sort de la boite à droite est vert, mais on à mis du scotch rouge pour indiquer que c’est le + malgré la mauvaise couleur du fil.

 

2. Marquez tous vos fils électriques

Pour être sûr de savoir où va un fil, le plus simple et de mettre un petit repère de chaque côté, comme ça, même après être passé dans les gaines, vous savez exactement ou votre fil ressort. Aucun doute là-dessus, car vous avez un petit numéro identique de chaque côté.

Le plus pratique pour ça c’est d’utiliser des clips de marquage électrique c’est propre, très lisible et ça tiens dans le temps. Il suffit de clipper les numéros sur le fils. Le mieux est de donc de mettre un même numéro sur chaque extrémité de vos fils, comme ça vous savez facilement où ils partent et où ils arrivent.

clip marquage fil électrique

Il existe aussi des clips avec des symboles et des lettres qui vous permettront de noter des informations comme + et – mais aussi directement des mots : « Bat GEL » par exemple pour indiquer qu’un fil est relié aux batteries au gel.

marquage fil électrique fourgon

3. Faites un schéma électrique avec vos numéros de fils

Au fur et à mesure que vous marquez vos fils, notez très clairement sur un papier quel numéro de fils va à quel endroit et faites-le pour le moindre fil. Aucun fil ne devrait rester sans être marqué. Même les petits fils dont vous n’avez aucun doute de l’endroit où ils vont.

Vous pouvez faire soit un schéma global, soit un schéma par circuit : Un schéma pour la lampe de la cuisine, un schéma pour la lampe de la salle de bain, etc.

Pour notre installation, on a opté pour la solution des schémas séparés, ça permet d’avoir des schémas très simples et de ne se concentrer que sur une partie précise. Voici ce que ça donne pour notre installation :

schema-tableau-12v

Tous nos fils sont marqués et donc si on a un soucis avec la pompe à eau par-exemple, on sait que ça peut venir des fils notés : 15, 16, 14, 13 et 8. On saura aussi directement l’emplacement du fusible puisque c’est celui relié au fil N°15.

L’important n’est pas d’avoir un schéma qui respecte les normes, mais que vous puissiez vous y retrouver plus tard, alors n’hésitez pas à ajouter des notes sur vos schémas : couleurs des fils, emplacements physique des équipements (par exemple si vous avez des boîtiers de fusibles à plusieurs endroits) etc.

4. Notez les fusibles à utiliser

Sur votre schéma précédent, notez les fusibles que vous pouvez utiliser (le plus petit et le plus grand possible) car vous n’aurez pas toujours forcement le même fusible sous la main pour le remplacer. Aucun souci à en mettre un plus grand que le précédent du moment qu’il protège quand même le fil et qu’il n’est donc pas trop gros. Tout ça dépend de la longueur et la section des fils, mais est-ce que vous vous rappellerez des longueurs de vos fils dans 5 ans ? Et est-ce que vous aurez la motivation pour retrouver les formules et refaire les calculs avant de changer votre fusible ? Certainement pas :p

Le plus prudent (et le plus pratique), c’est de savoir à l’avance pour chaque équipement quel fusible maximum et minimum vous pouvez mettre sans danger. Pour savoir comment calculer les fusibles à utiliser, vous pouvez aller votre notre article sur le choix des fusibles et utiliser notre calculatrice électrique. Une fois que vous avez le min et le max, notez-les simplement sur votre schéma électrique et le jour où un fusible grille vous saurez quel fusible vous pourrez installer sans risque.

Bien sûr, pensez à conserver précieusement vos schémas. Nous on se les envois par e-mail, comme ça on est sûr de les retrouver et ils sont sauvegardés même si on change de PC ou téléphone. Laissez aussi toujours une copie dans votre camion bien rangé avec les papiers du véhicule ou même directement là où sont vos branchements électriques. Comme ça, en cas de pépins, vous avez toutes les infos sous la main.

Salomé et Kévin

Jeune couple d'aventuriers, bricoleurs, curieux et passionnés d'informatique. Toujours prêt à partager leurs découvertes quand ils ne sont pas dans leur fourgon aménagé !

Vous aimerez aussi...


N'hésitez pas à nous laisser un commentaire, mais sachez que notre nouveau projet nous occupe beaucoup et que nous mettons du temps à repondre :)

6 réponses

  1. Gérard dit :

    Bonjour,
    Beaucoup de bonnes idées, merci. Je commence l’aménagement d’un sprinter l2h2 et votre site va bien m’aider. Je voudrais savoir où vous avez trouvé les plaques de cuivre qui vous servent de bornier ? Une petite remarque ; au lieu de mettre du ruban adhésif , pour repérer les couleurs de câble, qui se décolle au fil des ans, je pense que de la gaine thermorétractable serait mieux, à voir.

    • Salomé et Kévin dit :

      Salut Gérard,

      Merci pour ton message 🙂

      Les plaques cuivres traînaient dans le garage, je ne saurais pas te dire d’où elles provenaient au départ ^^
      Pour le ruban adhésif, tu as raison : de la gaine thermo c’est le top, mais c’est plus cher 😉

      A bientôt

  2. Sevi dit :

    Super conseils … Je vais bientot attaquer mon installation 12V … Ce sera utile.
    Question : où achetez vous des lampes 12V?

    • Salomé et Kévin dit :

      Bonjour,

      On les a achetés sur Amazon, je ne retrouve plus les mêmes pour te mettre un lien, mais y’a pas mal de modèles comme celui-là : http://amzn.to/2qXMMGQ

      Il y’en a aussi dans certains magasins de bricolages comme brico-dépot. Souvent ils vendent avec le transformateur 220V -> 12V mais t’en auras pas besoin pour un fourgon aménagé, tu peux les brancher directement sur le 12V

  3. Olga dit :

    Bonjour, je compte acheter un camion très prochainement et faire une installation électrique, le seul bémol c’est que tout ce que j’ai compris sur l’installation électrique c’est qu’il faut installer une batterie annexe, en d’autre terme je n’ai rien compris… Quelqu’un a une solution pour les nuls de l’électricité?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *