Installation de la cheminée du chauffe eau

Après avoir conçu et peint notre cheminée pour chauffe eau, nous l’installons dans le fourgon 🙂

Percer le fourgon pour la sortie des gaz brûlés

Conseils préalables

Pour évacuer les gaz brûlés, il faut faire un trou dans la taule du toit du fourgon. On vous conseille vivement de faire le trou avant l’isolation et le revêtement de votre toit. Nous, pour des raisons de budget, on a posé le chauffe eau bien après avoir isolé le fourgon (vu qu’on a commencé à l’utiliser avant d’avoir la douche). Du coup, c’était un peu galère à percer avec l’isolant mince, mais on s’en est sortis.

Autre soucis qu’on a rencontré, c’est qu’on a voulu mettre notre chauffe eau à l’endroit le plus près possible de là où on se sert de l’eau chaude : pour que l’eau chaude arrive vite, le mieux c’est de placer le chauffe eau à côté de la douche ou du robinet 😉 Du coup on n’a pas pu vraiment choisir où tombait la sortie des gaz brûlés (qui est située au dessus du chauffe eau). Et pas de chance, ça tombait pile sous un renfort de toit (en rouge sur les photos ci-dessous). On a donc lu la documentation technique du Renault Master et on est allé voir en concession pour demander l’avis d’un carrossier Renault, et à priori c’est un montant qui sert à renforcer le toit si on pose un toit ouvrant, donc on nous a dit qu’on pouvait le couper sans trop de soucis.

 

Perçage du toit du fourgon

On a commencé par tracer le trou sur le lambris en fonction de là où tombait la sortie des gaz brûlés du chauffe eau. Ensuite on a percé le lambris avec une scie cloche de la taille du tube en ferraille qu’on a récupéré (diamètre 100mm).

Ensuite on a agrandi le trou au cutter pour que le lambris ne touche pas la cheminée, qui va chauffer lorsque l’on utilisera le chauffe eau. Et on a coupé l’isolant multicouches en croix avec un cutter pour accéder à la taule du fourgon.

Découpe du multicouche pour passer la cheminée

Ensuite on a scotché l’isolant mince pour ne pas l’abimer en perçant la taule, et on a fait un petit trou au centre de celui fait dans le lambris pour pouvoir percer la taule par l’extérieur avec la scie cloche.

On perce ensuite tranquillement la taule du toit à la scie cloche de 100mm.

Pour couper le renfort dont on vous a parlé plus haut, on doit prendre la scie sauteuse. Et enfin, on ébavure pour faire le trou bien propre.

On essaye le tube pour être sûr que le trou tombe bien en face de la sortie de gaz du chauffe eau. Tout est parfait !

Tube pour la cheminée du chauffe eau

 

Installer la cheminée

Joint avec le chauffe eau

Pour assurer l’étanchéité entre la sortie des gaz brûlés du chauffe eau et la cheminée, on a posé un scotch aluminium pour bien fixer les deux ensemble.

Nous avons ensuite ajouté le collier de serrage pour fixer la cheminée au chauffe eau.

cheminée installée sur le chauffe eau

Pour que le collier serre bien, nous avons fait une petite modification pour qu’il rentre dans le chauffe eau et prenne bien la sortie de gaz.

Collier de serrage modifié

 

Joint avec le toit du fourgon

Côté toit, on a mis un bon joint en Sikaflex AM.

Ensuite, on a ajouté la collerette pour protéger le joint et on a mis une couche de sikaflex tout autour de la collerette et sur les vis du chapeau de la cheminée. Tadaam !

Pour finir avec le toit, on aussi mit un joint entre la cheminée et le lambris.

Joint entre le lambris et la cheminée

Reste plus qu’à passer le petit tube qui sert à ouvrir le chapeau de la cheminée du chauffe eau et à la tordre.

Tige pour l'ouverture de la cheminée du chauffe eau

Pour info, au départ on a fait une entaille dans le tube creux car on voulait mettre la tige sur le côté pour la coincé en position ouverte, mais au final avec le système de rail sur le chapeau de la cheminée du chauffe-eau, on ne peut pas. Du coup on aurait très bien pu couper le tube creux plus haut. Le chapeau reste en position ouverte de lui même pour l’instant. On verra si à l’usage le frottement fait qu’il redescend tout seul. Dans ce cas là, on réfléchira à une solution 😉

ATTENTION : Dans notre cas, nous utilisons notre chauffe-eau très peu de temps en continue (quelques minutes maximum) car on a seulement 100L d’eau et ça part trèèès vite. Du coup on a fait pas mal de tests en le laissant tourner 15 minutes (ce qui n’arrivera certainement jamais) pour mesurer la chaleur maximum atteinte et s’assurer que ça ne représentait aucun risque pour notre isolant (qui est presque en contact avec la cheminée) et le lambris PVC (qui touche aussi pratiquement la cheminée). Notre isolant mince est assez résistant à la chaleur, mais attention à l’isolant que vous avez utilisé. Si il risque de prendre feu, laissez un espace assez important. Si vous comptez faire tourner votre chauffe-eau longtemps (par exemple si vous êtes en camping et que vous êtes connecté au réseau d’eau) il faut absolument utiliser des protections spéciales autour de votre conduit de cheminée. Dans tout les cas faites des tests avec un thermomètre et soyez prudent 😉

Salomé et Kévin

Jeune couple d'aventuriers, bricoleurs, curieux et passionnés d'informatique. Toujours prêt à partager leurs découvertes quand ils ne sont pas dans leur fourgon aménagé !

Vous aimerez aussi...


N'hésitez pas à nous laisser un commentaire, mais sachez que notre nouveau projet nous occupe beaucoup et que nous mettons du temps à repondre :)

2 réponses

  1. damien dit :

    Bonne réalisation et bon tuto:)Que de boulot!C’est bien que vous mettez les personnes en garde concernant le risque de feux(edit de mon message précédent).Vaut mieux prévenir que guérir comme on dit!!!
    J’ai hâte déjà au prochain tuto:)A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *