Isolation – Pose des lattes

Nous avons commencé à travailler sur l’isolation de notre camion en fixant les lattes qui permettrons de supporter notre isolant.Nous avons opté pour du multi-couche 21 épaisseurs car nous voulons pouvoir utiliser le camion tout au long de l’année, qu’il fasse -20° ou 40° ! Sur le toit, nous allons ajouter du liège en 4mm afin d’isoler un peu mieux cet parti qui est la plus sensible à l’échange de chaleur.

Les isolants multicouches doivent être posé rigoureusement pour être efficace. Il faut notamment qu’il y ait un vide d’air d’environs 2cm de chaque côté de l’isolant, car c’est principalement l’air qui isole. Nous avons donc posé des lattes en bois partout sur les parois du camion pour avoir le bon écartement et pouvoir par la suite agrafer l’isolant mince.

Fixation des lattes au plafond

La méthode consiste à fixer des petites plaques d’aluminium sur les renforts du camion avec des rivets. Cette méthode permet d’éviter de mettre les lattes sur les renforts (sinon on ne peut pas les vissé, la taule est trop fine) et donc de gagner de la place en hauteur.

Une fois les plaques d’aluminium fixé on vis les lattes dessus et le tour est joué. C’est très solide.

Détails lattes plafond

Pour que l’ensemble soit propre et lisse, on a fait des entailles sur le bout des lattes pour qu’elles épousent parfaitement la plaque d’alu.

Lattes fin

Pour arrêter les lattes au bout du camion, on a fixé des équerres.

Lattes plafonds

Voilà le résultat une fois le boulot terminé.
(On a laissé un trou pour fixer plus tard notre lanterneau.)

Pour aligner correctement les lattes de bois, nous avons utilisé un cordeau et tracé une ligne droite pour chaque rangé de lattes.

Fixation des lattes sur les parois

Nous avons fixé des lattes sur les montants en les visant avec des vis de placoplatre.

 

isolation paroies

 

 

isolation paroies

Les lattes ont pour la plupart une épaisseur de 20mm sauf celles au milieu des parois qui sont un peu plus fine car l’espace est déjà largement suffisant pour avoir un vide d’aire de 2cm entre l’isolant et la parois.

 

Salomé et Kévin

Jeune couple d'aventuriers, bricoleurs, curieux et passionnés d'informatique. Toujours prêt à partager leurs découvertes quand ils ne sont pas dans leur fourgon aménagé !

Vous aimerez aussi...


18 réponses

  1. Camille dit :

    Salut !

    Tout d’abord bravo à vous deux pour votre aménagement et surtout pour le blog ! Tout est super bien expliqué et détaillé, et vos indications m’aident beaucoup. Je suis en train d’aménager mon Renault Master, et j’en suis rendue à l’étape de l’isolation, et notamment de l’isolation du toit.

    Du coup j’ai une question pour vous 🙂 Pour isoler mon toit, je pense coller des plaques de polystyrène expansé que j’ai récupérées pour combler l’espace entre la tôle et les renforts (qui ont un épaisseur d’à peu près 4 cm). Par dessus ça, je pense ajouter une couche de liège en rouleau pour éviter les ponts thermiques, et par dessus encore, une couche de contreplaqué de 5 mm d’épaisseur pour la finition.
    Dans votre cas, vous avez posé des tasseaux au plafond, pour pouvoir y agrafer le multicouche. Mais dans mon cas, puis-je à votre avis me passer de l’installation de ces tasseaux et fixer la couche liège+contreplaqué uniquement grâce à des vis autoforeuses vissées dans les renforts du toit ? Ou ce n’est pas assez solide pour supporter la charge du liège+CP ?

    Merci d’avance pour votre réponse, et encore bravo à vous pour votre super blog !

    Camille

    • Salomé et Kévin dit :

      Salut Camille,

      Ton commentaire nous fait plaisir 😀 merci !
      Dans ton cas effectivement, tu n’as pas besoin de poser des tasseaux, tu peux visser direct ton liège+CP dans les renforts du camion 😉

      Tiens nous au courant de ton aménagement et bon courage,
      A bientôt !

  2. Camille dit :

    Trop cool, merci de votre réponse. J’ai pu en discuter avec d’autres amis qui sont également de cet avis, je pense que je vais pouvoir m’en passer, effectivement.

    Merci encore en tout cas, et bonne continuation !

  3. Guillaume dit :

    Hello,
    Bravo et merci pour toutes ces informations. On s’en inspire énormément en ce moment pour l’aménagement de notre Master. Concernant les plaques d’aluminium que vous avez installées sur les renforts du toit : avez-vous utilisé les trous déjà présents dans les renforts ou avez-vous percé les renforts pour ensuite fixer la plaque avec les rivets? je vois un seul rivet par plaque d’aluminium sur chaque renfort, ou je me trompe? est-ce suffisant pour bien fixer la plaque?
    D’avance merci pour votre eclairage et bonne continuation
    Guillaume

    • Salomé et Kévin dit :

      Salut Guillaume,

      Content de voir que notre site vous aide 🙂

      Pour nos plaques d’aluminium elles sont fixées par deux rivets, et c’est vraiment super solide. On avait un peu le doute quand on a eu cette idée, mais une fois les deux rivets mis, y’a pas de doute, c’est largement assez solide.

      Et on n’a pas utilisé les troues déjà présents, ils tombaient mal et était trop gros pour nos rivets.

  4. Guillaume dit :

    Ok merci. Je pense également que les rivets sont une meilleur solution que les vis.
    Votre site est une vraie mine d’informations, quand on voit tous vos posts, on prend la mesure du travail qui reste à faire. Je n’aurai pas terminé demain quoi:)
    A bientôt

    • Salomé et Kévin dit :

      Ah oui, c’est quand même un peu de boulot si on veut un bel aménagement bien fait, mais ça vaut vraiment le coup !

      Bon courage à toi 😉

  5. Yaen Pujol dit :

    merci pour la présentation des tasseaux, je me régale de vous lire. bonne continuation.

  6. Matthieu MENARD dit :

    Salut comment va!?
    Tite question, vs les avez chopé ou les plaques alu? Merci a plus

  7. DEPAL Floren dit :

    Bonjour,

    J’ai lu et relu vos écrits mais je trouve votre explication incomplète….. Ainsi, vous écrivez qu’il faut 2 cm entre chaque côté de l’isolant mince mais vous ne dites pas comment le fixer certainement avec des agrafes sur les tasseaux… mais après…. comment vous faites pour les 2 autres cm d’air et le liège… vous le mettez ou et comment…. Vous de précisez pas non plus comment vous fixez le reste ce qui sera vu dans le fourgon un fois terminé….
    Donc si vous avez d’autres photos….. Je vous en remercie…

    Bien à vous….. Flo

  8. Ramon dit :

    Super, nickel!
    Je comprends bien l’utilisation des plaques alu au niveau du toit pour ne pas perdre trop en hauteur.
    Par contre je ne comprends pas lorsque vous dites « sinon on ne peut pas les vissé, la taule est trop fine ». La tôle des renforts du haut est la même que la tôle des renforts qui se trouvent sur les côtés, dans lesquels vous avez directement visser vos lattes avec des vis placo, non?

    • Salomé et Kévin dit :

      Salut Ramon,

      Quand on dit que la taule est trop fine, on parle de la taule hors renforts 😉 Parce que le but c’est de perdre le moins de place possible en hauteur, donc on ne voulait pas se visser sur les renforts 😉
      Mais tu as tout à fait raison, les renforts du toi sont aussi costauds que les renforts sur les côtés.

  9. DEPAL Floren dit :

    Bonjour à tous,

    J’attends les beaux jours pour terminer l’isolation du toit de mon fourgon…. et j’ai besoin de vos expériences…..
    Pour les côtés, j’ai procédé en mettant des plaques de polystyrène et un contre-plaqué de 5 mm visé sur les contre-forts du Master… J’ai laissé les trous apparents pour permettre ultérieurement de passer des fils électriques….
    Info pour ceux que çà intéressera j’ai fixé un L en fer horizontal sur le renfort de la partie arrière sur le contre-plaqué pour me permettre de posé dessus un cadre de lit Clic-Clac que j’ai modifié en longueur et je dors dessus….. je mets les deux largeur en 0.70 et cela me permets de ranger mon linge contre la porte….. bien-sûre je me sers d’un petit escabeau à 2 marches pour monter dormir et je dors que une chauffeuse qui tient dans la largeur du camion…. Voilà mon astuce…

    Je n’ai rien prévu pour le plafond car j’ai essayé sur une petite partie de mettre un espace d’air et l’isolant mince et de l’air avec contre-plaqué seulement j’ai constaté que des gouttelettes d’eau se formaient et tombaient sur l’isolant mince…..
    Donc, j’hésite à mettre de l’isolant mince et pense que je vais mettre la même chose que sur les côté car cette matière bloque aussi bien le froid que le chaud… et voilà….

    Bon printemps à vous qui me lirez….

    • Salomé et Kévin dit :

      Salut Floren,
      Merci pour ton message 🙂

      Les gouttelettes d’eau que tu as constatées peuvent venir d’un manque d’aération. As-tu bien au moins une aération haute et une aération basse ?

      Bonne route à toi 🙂

  1. 17 novembre 2016

    […] des chûtes de lattes utilisées pour l’isolation […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *