Le projet de domotique : la suite

Ces derniers temps on a pas mal avancé sur le projet de domotique pour notre fourgon aménagé. Voilà les changements et les avancés du projet.

Pour vous remettre dans le bain, vous pouvez (re)lire la présentation de notre projet de domotique pour fourgon aménagé.

Les évolutions du projet de domotique

Bon au départ on voulait avoir un Raspberry Pi (mini ordinateur) dans notre installation pour pouvoir accéder à toutes les données via Internet avec une application mobile. Le problème, c’est qu’avec cette architecture là, le Raspberry doit être toujours branché, ce qui consomme de la batterie (du camion) et il doit avoir un accès Internet : on avait pensé à la 3G/4G mais on s’est rendu compte qu’on était quand même souvent dans des endroits paumés où ça capte assez mal…

Du coup, on a un peu abandonné le Raspberry pour ces deux raisons (consommation et qualité de la connexion Internet). Malgré ça, on va pouvoir quand même avoir une application mobile pour afficher les données sur une belle interface, mais on viendra se connecter en bluetooth directement sur l’Arduino master. Pour ce qui est de l’envoi de commande à distance, il nous reste toujours la solution des SMS comme on l’avait déjà prévue. Par contre, les fonctionnalités de reconnaissance vocale tombent à l’eau sans le Raspberry Pi… mais on n’a pas dit notre dernier mot, peut être qu’on trouvera un moyen de faire autrement pour discuter quand même avec notre camion !

Voilà donc le nouveau schéma général de fonctionnement (sans le Raspberry Pi) :

domotique fourgon aménagé

On aura un Arduino principal : l’Arduino Master. Il centralisera les données des différents capteurs pour les enregistrer sur une carte SD (logs réguliers) et les afficher sur les différentes interfaces utilisateurs (écran, application…). Il recevra et interprétera les requêtes SMS et demandera aux capteurs des données.

Pour chaque capteur, on aura un Arduino qui gère la lecture du capteur et l’envoie de données à l’Arduino Master. Les capteurs seront tous branchés avec un seul câble au Master pour faciliter l’installation.

Avec les logs enregistrés sur la carte SD, on pourra obtenir des graphiques (évolutions de la température, consommation d’eau…) en uploadant les données sur une interface web ergonomique.

Donc même si on a viré le Raspberry, le projet reste hyper complet et super intéressant pour nous !

Nos modules Arduino

En partant sur ce principe, on a commencé à créer nos modules Arduino et notre Arduino Master.

On a bossé sur le capteur de niveau d’eau, le détecteur de gaz et le capteur de température/humidité. Pour chaque capteur on a créé une petite carte électronique, avec un Arduino nano, qui se branche facilement au Master.

Voilà ce que ça donne pour le gaz et la température/humidité :

Pour le capteur de niveau d’eau, on a construit une sonde avec plusieurs niveaux et en fonction du niveau de l’eau ça ferme le circuit électrique ce qui nous permet de connaître le niveau. Une fois qu’on l’aura bien testée, on pourra mettre la sonde dans notre réservoir d’eau pour la tester en conditions réelles !

capteur-niveau-eau-arduino

 

On est en train de développer une petite librairie Arduino pour faire fonctionner tous les modules qu’on a créés avec notre Arduino Master et logger les données sur la carte SD.

Au final on a plus avancé en deux semaines qu’en un an, du coup, on va retourner coder et on vous tient au courant des avancés !

On vous laisse avec l’Arduino Master et nos nœuds de câbles pour communiquer avec nos capteurs :

arduino-domotique-fourgon-aménagé

Salomé et Kévin

Jeune couple d'aventuriers, bricoleurs, curieux et passionnés d'informatique. Toujours prêt à partager leurs découvertes quand ils ne sont pas dans leur fourgon aménagé !

Vous aimerez aussi...


N'hésitez pas à nous laisser un commentaire, mais sachez que notre nouveau projet nous occupe beaucoup et que nous mettons du temps à repondre :)

29 réponses

  1. pascalou dit :

    Salut les bidouilleurs,

    Content de voir que d’autres ont eu la même idée que moi 😉

    Moi aussi je suis en train de mettre au point un système domotique pour mon passenger aménagé et je vais utiliser un raspberry pour le master du système.
    Un raspberry ne consomme que 3,5w ce qui est vraiment peu par rapport à ce qu’il apporte et je pense qu’il est dommage de vous priver des possibilités offertes par le raspberry, son port GPIO et le langage python…

    Côté capteurs, c’est un arduino qui s’occupe de tout avec un module GSM pour l’échange par SMS. ( attention, le GSM consomme plus de 2,5Ampères en émission, il ne faut pas en abuser !)
    La liaison entre arduino et rasp se fera par i2c ou liaison série, je n’ai pas encore décidé. L’avantage de l’arduiino c’est qu’il intègre déjà des convertisseurs de tension A/N et donc il est très facile de surveiller la tension d’une batterie avec lui par exemple.

    Il y aura une mesure de température/humidité intérieur et extérieur (composant DTH22) un capteur GPS et un module GSM plus quelques relais pour automatiser quelques trucs comme l’antidémarrage ou la mise en route du webasto via SMS… (on pourra stopper le véhicule à distance via SMS et connaitre sa position aussi grâce au module GPS)

    J’ai déjà réalisé des tests sur la partie GPS et SMS. Ça fonctionne très bien avec une carte free à 2€/mois commandée pour l’occasion.
    Il y a des tonnes de librairies pour arduino et les modules ne coûtent pas cher (30€ le module GSM et 8€ le module GPS sur Ebay)

    Pour faire des économies d’énergie, on peut facilement utiliser un hub auto-alimenté avec les périphériques usb branchés dessus (pour ma part, il y aura un disque dur et 2 clés usb wifi) et ne pas alimenter tout ça si on en a pas besoin. Le système ne consomme donc que 4W dans sa version de base soit environ 350mA ce qui n’est rien du tout.

    J’ai choisi le raspberry pour avoir en permanence un serveur qui tourne (html+SQL+PHP) et qui affiche les infos du camion. L’affichage des infos se fait donc soit directement sur n’importe quel ordi/tablette/smartphone connecté au wifi du bord ou alors par l’écran TFT branché sur le port vidéo du raspberry. J’utilise un écran de caméra de recul avec deux entrées vidéo. ‘il se clipse sur le rétro d’origine du trafic et ça marche super bien)
    Il y a une entrée vidéo pour la caméra de recul et l’autre est utilisée par le raspberry.
    Par la suite, je vais rajouter un petit vidéo-projecteur à led à quelques dizaines d’euros. Relié à la prise HDMI du raspberry et avec XBMC installé dessus, ce sera parfait pour mater un film les journées pluvieuses, écouter de la musique ou éventuellement regarder la TV avec une clé usb TNT (on est pas très télé mais bon, ça peut facilement s’installer…)
    Côté énergie, j’ai prévu large dès le début avec deux panneaux solaires de 100W et deux batteries de service de 100Ah. (le chauffage webasto consomme pas mal à lui tout seul et possèdera sa propre batterie)
    On est en cours d’aménagement et tous les colis ne sont pas encore arrivés…

    Ah oui, pourquoi 2 clés wifi ?
    Pour pouvoir redistribuer internet dans le camion et l’utiliser sur tous les ordi/smatphones/tablettes de la famille pour surfer sur le net. Je suis abonné chez free et il y a vraiment pas mal de point d’accès freewifi disséminés un peu partout. C’est très pratique, en général en se garant en centre village ou ville on choppe un freewifi et on peu surfer gratis…
    Dans beaucoup d’endroits où le wifi est payant, on ne peut connecter qu’un seul appareil une fois pour toute sur le réseau, avec le rasp ainsi connecté, on peut tous en profiter. Une clé (dongle usb mini) sert donc à diffuser le wifi dans le camion et l’autre (dongle usb équipé d’une prise antenne extérieure) permet de chopper les réseaux wifi aux alentour dans de bonnes conditions.

    Au sujet de l’eau, j’ai laissé tomber la mesure de niveau dans le réservoir d’eau. Je préfère l’idée d’installer un unique capteur de niveau bas. C’est beaucoup plus fiable. Lorsqu’il reste peu d’eau, on vide un jerrican de 10L de réserve dans le réservoir et on sait qu’il faut refaire le plein assez rapidement….

    Bon courage pour la suite.

    • Salomé et Kévin dit :

      Salut Pascalou,

      Ton commentaire nous a fait super plaisir, ton système est vraiment bien pensé 🙂
      C’est vrai qu’avec le Raspberry Pi on a énormément de possibilités, mais on va essayer de faire une première version qu’avec des Arduino dans un premier temps.

      Belle idée pour tes clés WiFi : merci Free :p

      N’hésites pas nous envoyer des photos de ton install, on va surement te contacter par mail pour en discuter plus précisément si tu es d’accord.
      À très bientôt !

  2. Hervé TANGUY dit :

    Salut les camping-caristes bidouilleurs !
    Je suis également camping-cariste depuis 20 ans et je possède un camping-car dont le constructeur a hélas disparu (voir mon site internet). Ce camping-car n’utilise pas le gaz mais le carburant et l’électricité, tous deux disponibles dans tout véhicule diesel. Il a désormais 8 ans, et je songe peut-être à le remplacer par un fourgon d’occasion également (un fourgon neuf L3H2 ou L4 H2 approche les 40 000 à 50 000 euros…) que j’aménagerai si mes finances le permettent, et votre projet domotique m’intéresse. Dans mon camping-car actuel, le concepteur a développé le logiciel d’une centrale de contrôle et de gestion sur la base dun système existant et fabriqué par Nordelettronica (Italie) qui, en plus des fonctionnalités que vous utilisez sauf ce qui concerne le gaz, gère le chauffage avec 2 plages horaires programmables sur 24h chacune, et avec une température pour chaque plage. De plus, si ça se plante, ils n’ont plus ni les schémas ni les logiciels. J’oubliais : on n’utilise pas de gaz comme énergie, mais le carburant du véhicule et l’électricité, ce qui évite de faire des ouvertures dans les parois pour la sécurité (fuites de gaz) et pour le confort (entrées d’air froid en hiver par ces ouvertures), de plus les contraintes pour le passage aux Mines sont bien moindres : le contrôle s’effectue en priorité sur l’installation de gaz, le reste ne concerne que le poids du véhicule et les formalités administratives. Je peux en parler car j’ai aussi fait aménager un fourgon par un artisan (en 1983) et j’ai dû présenter le camion aux Mines pour réception à titre isolé. Concernant l’isolation, il avait projeté et injecté de la mousse de polyuréthane sur la tôle de la partie cellule et dans les corps creux afin d’éliminer tout risque de condensation susceptble de faire rouiller le métal : en consultant votre site, j’ai constaté que vous avez eu ce problème sur les parois en bois, et j’espère qu’il n’y a pas eu de condensation sur la tôle du camion qui est sous l’isolation et l’habillage (sueurs froides ???).

    Le constructeur de mon camping-car avait pour projet de mettre en place un système de (télé) diagnostic de la centrale de gestion accessible à distance en se connectant sur son serveur via la box du camping-cariste (en Ethernet), afin de vérifier le fonctionnement du système ainsi que la disponibilité d’éventuelles mises à jour logicielles. Mais les problèmes financiers sont survenus et il a dû mettre la clé sous la porte.

    Ceci dit, j’envisageais aussi une centrale de contrôle dont la partie IHM (écran et commandes) seraient sous la forme d’une tablette tactile (pas trop grande) clipsée sur son logement quand elle n’est pas utilisée, comme le tableau d’un camping-car ou un fourgon aménagé du commerce, mais aussi utilisable à distance en WiFi une fois déclipsée, un seul utilisateur pouvant gérer le système à la fois. On pourrait aussi imaginer 3 zones de chauffage gérées par le système, bien sûr dans le cas d’un chauffage central (circulation liquide dans des radiateurs) : chambre, cabinet de toilette et salon (le reste de la cellule). Chaque zone serait alimentée via des électro-vannes pour diriger le liquide chaud dans ses radiateurs à la température et aux horaires programmés indépendamment des autres zones (sauf s’il y a concordance avec les températures et horaires d’une autre zone). Mais on a alors affaire à un super confort, même si on peut faire des économies de chauffage et dans la mesure où il y a le moins d’ouvertures possibles dans le toit.

    Votre séparation entre cabine et cellule est une excellente idée concernant l’isolation thermique sachant que la cabine est toujours très mal isolée et que la chaleur s’en va vaillamment par le pare-brise et les vitres des portières. Si l’on veut passer de la cabine à la cellule et/ou utiliser les sièges de cabine pivotants pour le salon avant (gain de place), l’idéal serait un volet roulant isolé, installé juste derrière les sièges de cabine, et que l’on baisse le soir pour profiter d’un cocon bien chaud. Pour info, on a vécu -18° dans notre camping-car précédent sans aucun problème, mais les bouteilles de gaz n’ont tenu que 5 jours !!! Vive le chauffage diesel à condition que le plein de carburant soit fait avant le séjour.

    Si vous souhaitez plus d’infos, n’hésitez pas à me contacter.

    Bon courage pour la suite, et bonnes balades en camion, de bien belles découvertes.

    • Salomé et Kévin dit :

      Salut Hervé !

      Merci pour ton témoignage très intéressant 🙂
      Nous allons certainement te recontacter concernant le projet de domotique quand nous aurons un peu avancé, tu sembles avoir pas mal d’idée sur le sujet et ça serait intéressant qu’on en discute ensemble !

      A très bientôt (par email) 😉

      • Hervé dit :

        Merci. Bonnes fêtes de fin d’année, un réveillon en camion en bord de mer, c’est fabuleux s’il fait beau, on voit les villes et villages illuminés un peu partout, parfois des feux d’artifice, un peu comme si on était en bateau dans un port. Mais pas au Mont Saint Michel, le parking est trop cher…
        A bientôt,
        Hervé

  3. Hervé TANGUY dit :

    Salut, les jeunes,
    Ca y est, j’ai mon Raspberry, mais je suis resté sage, je ne l’utilise qu’en serveur web. Par contre, j’ai trouvé ceci sir internet : http://www.magdiblog.fr/boa-pi-homedashscreen/pihomedashscreen-et-domotique-temperatures-et-humidite/ , les liens sur la page mènent vers d’autres idées, projets, etc… Ca donne des idées de panneau de contrôle et de commande avec le Diskio Pi : http://www.magdiblog.fr/divers/diskio-pi-un-nouveau-concept-de-machine-hybride/. A voir. Qu’en pensez-vous ? Près de chez moi, il y a aussi une asso qui propose des activités sur la programmation Arduino, je vais aller voir, elle est animée par le webmestre de MonClub Elec : http://www.mon-club-elec.fr/pmwiki_mon_club_elec/pmwiki.php.

    Bon courage,
    Hervé TANGUY

    • Salomé et Kévin dit :

      Salut Hervé,

      Pffiou, on n’a toujours pas eu le temps de te contacter par e-mail et à vrai dire on n’a presque pas avancé sur notre projet de domotique (on ne trouve pas le temps pour le moment).

      Merci pour les liens, on les a mis de côté, on va pouvoir étudier tout ça. On ne connaissait pas du tout les Diskio Pi, mais ça à l’aire très prometteur. Par contre il faudrait voir la consommation que cela nécessite (je n’ai pas trouvé l’info sur leur site). Nous on pensait peut être utiliser une tablette, on en trouve des « Chinoises » pour pas trop cher et avec une connexion Bluetooth à la centrale domotique ça pourrait être intéressant et assez modulaire.

      Arduino c’est génial ! Ca nécessite d’apprendre à programmer, mais ça permet de faire vraiment pas mal de choses sympa pour 3x fois rien. En ce moment il y a également les FabLabs qui se développent et qui peuvent être intéressants pour ce type de projets (mises à disposition de matériel très très sympa en électronique et imprimantes 3D…)

  4. Hervé TANGUY dit :

    Bonjour,
    En effet, une tablette pas chère ferait la même chose. En fait, je pensais implanter le serveur web/mysql dans la carte Raspberry installée dans la tablette, celle-ci récupérant les infos de la centrale de gestion en Ethernet ou en I2C : je n’aime pas trop avoir des ondes radio dans un camping-car. Mais cela reviendrait peut-être moins cher d’utiliser une tablette à bas prix, on doit pouvoir aussi la relier en Ethernet à la centrale. Quant aux Fablabs, c’est ce qui existe près de chez moi et animé par le webmestre de MonClub-Elec. Il y a plein de matériel à dispodition dont une imprimante 3D.

    Et il faut donner du temps au temps… Bon courage !
    Hervé

    • Salomé et Kévin dit :

      Bonjour Hervé,

      Oui, on a aussi préféré utiliser l’I2C, mettre une dizaine de modules qui émettent presque en permanence ça ne nous semblait pas une super idée. L’inconvénient de l’i2c c’est la distance maximum qui est limitée, pour le moment on a fait des tests et ça fonctionne très bien jusqu’à 5/6 mètres de câbles à condition de baisser la vitesse de transmission (ce qui n’est pas du tout un problème dans le cas d’un projet domotique de ce type).

      Ah c’est super si t’as un FabLab près de chez toi, c’est un super endroit pour avoir accès à du très bon matos et pour échanger avec des gens ingénieux qui peuvent donner plein de conseils.

      Merci et bon courage a toi, tiens-nous au courant de l’avancement de ton côté on a envie de savoir ce que ça donne 🙂

  5. Julien DIOT dit :

    Bonjour Salomé et Kevin, je suis épaté par votre site internet dédié à l’aménagement fourgon mais aussi à la domotique! Je pensais être le seul à avoir intégré ceci dans mon véhicule.
    Pour ma part j’ai réussi à utiliser le raspberry pi sans avoir besoin de 3G ou 4G. Il suffit de créer un HotSpot depuis votre smartphone et d’y connecter votre Raspberry Pi.

    Je vous écris car j’aimerai moi aussi partager mon savoir concernant l’aménagement d’un fourgon. Cependant ce que je produit est davantage destiné aux sportifs disposant d’un équipement volumineux tel qu’un VTT ou une moto.
    Je vous invite à jeter un coup d’oeil à mon blog qui est en train de prendre forme, notamment mon premier article avec l’intégration de ma solution domotique!

    Cordialement,

    Julien DIOT

    • Salomé et Kévin dit :

      Salut,

      Oui, visiblement on est quelques-uns à vouloir apporter de la domotique dans nos camions 🙂

      Est-ce que tu laisses le Raspberry allumé en permanence ? Même si la consommation est faible, on trouvait que c’était un peu dommage de faire tourner un Raspberry juste pour effectuer des mesures à intervalles réguliers et exécuter quelques commandes. C’est pour ça qu’à la base on s’est tourné sur une solution Arduino, mais on rencontre quelques problèmes, car la mémoire est très limitée. On va devoir soit bien optimiser notre code pour qu’il nécessite moins de RAM, soit modifier un peu notre solution (et peut être migré sur un Raspberry du coup). Si t’as fait des tests sur la consommation réelle avec un Raspberry branché directement sur batterie, ça nous intéresse.

      Ton article sur la domotique et la vidéo sont très intéressants. Le pilotage à la voix nous plait beaucoup :p

      On a hâte de voir la suite de ton projet 🙂

      • Markko67 dit :

        Bonjour,
        Je suis en train de lire les commentaire de ce super projet. Je travaille sur des cartes à micro contrôleur. L’Arduino me semblait trop faible en mémoire, je me suis tourné vers les carte Nucléo de chez ST (Meme game de prix qu’un Arduino mais beaucoup plus de mémoire (256k pour le modele STM32L432 et faible consommation) La programmation se fait en C et il y a un outils gratuit de configuration (STM32cube) Après on n’as plus qu’a coder les different capteurs. Bon courage pour la suite.

        • Salomé et Kévin dit :

          Bonjour,

          Effectivement on a eu des problèmes de mémoire avec l’arduino uno (D’ailleurs, pas facile à débuguer quand on est habitué à coder en PHP ahah). Du coup on est passé sur un arduino mega 2560 qui a 256k de mémoire aussi, mais les cartes Nucléos pourrait être une bonne alternative, on ne connaissait pas.

          Vous avez quelque chose de fonctionnel pour la domotique de votre fourgon / camping-car ?

          Merci et bon courage à vous aussi 🙂

    • DIOT Julien dit :

      Au niveau de la consommation, je ne l’ai pas mesuré en effet, surtout que je laisse le Wifi tourner en permanence. En tout cas, un Rpi2 ne consommera pas plus que 87,6kWH si il reste brancher 24/24 7j/7 au maximum de ses capacités. Comme je n’utilise mes fonctions que quelques minutes par jours, Je pense qu’il faudrait bien 2 semaines avant de commencer à savoir si on peut de nouveau démarrer ou non le camion !

  6. geoek dit :

    Bonjour à tous !
    Je suis très intéressé par vos projets… J’aimerais équiper mon transit avec un peu de domotique (trace GPS, contrôle éclairage led, controle batteries, audio, niveau d’eau, température, webcam etc…)
    J’ai un peu de matos (raspberry Pi2 + carte Arduino Uno + quelques capteurs) alors il ne me reste plus qu’a trouver du temps et à me lancer !

    Du coup, j’aimerai bien avoir de vos nouvelles histoire d’avoir des retours d’expérience !

    A bientôt j’espère !

    • Salomé et Kévin dit :

      Salut,

      Nous on à un peu mis de côté le projet par manque de temps pour le moment, mais on devrait avoir beaucoup plus de temps d’ici quelques mois, donc on devrait pouvoir publier plus d’articles sur le site et se remettre à notre projet domotique 🙂

      Tiens-nous aussi au courant de l’avancement de ton projet.

  7. François dit :

    Bonjour,
    je ne fais que passer sur votre site.
    Avez vous envisagé l’emploi d’un Wemos D1 Mini avec EspEasy?
    http://www.esp8266.nu/index.php/Main_Page
    François

    • Salomé et Kévin dit :

      Salut,

      On avait pas envisagé cette solution parce qu’on le connaissais pas !

      Merci pour l’info et le lien, on va étudier ça, ça semble super intéressant en effet.

      A bientôt

  8. DIOT Julien dit :

    Ma version domotique est stable. Seul le rpi2 te suffi normalement car il gère aussi les capteur de type ds18b20 (effet hall).
    Dans mon utilitaire je gère tout les éclairages mais aussi des fonctions automatisées (douche, lavage VTT, gonflage suspensions pneumatiques). J’ai également utilisé 4 GPIO en entrée pour créer des boutons programmables dont le but est de lancer une fonction précise.
    Voici ma démo en vidéo : https://youtu.be/WDGXFW9eMeA

    • Salomé et Kévin dit :

      Hello,

      Pour nous le problème avec un Raspberry c’est la consommation. On veut qu’il tourne en permanence, du coup ça nous donne une consommation d’environs 5A/h par jours. Ce n’est pas énorme, mais on comme on veut aussi qu’il tourne quand on ne sert pas du camion (pour le système d’alarme) c’est beaucoup trop.

      Avec un Arduino, les calculs théoriques nous donnent une consommation par jour de 0.5A/h, donc dix fois moins qu’un raspberry. C’est aussi possible d’optimiser énormément la consommation (divisé par 10) des Arduino en baissant la fréquence par exemple, en le passant régulièrement en mode sleep et plein d’autres astuces un peu techniques, mais ce n’est pas le cas pour les Raspberry malheureusement.

      Par contre le gros avantage du Raspberry c’est la partie multimédia pour regarder des films et écouter de la musique.

      On en est toujours à la phase de tests, on verra si par la suite on migre sur une solution avec un Raspberry ou pas.

    • Pascalou dit :

      Je te suggère de jeter un oeil au projet Jarvis.
      C’est un projet très sympa de reconnaissance vocale qui tourne parfaitement sur un vieux raspberry et de manière autonome sans avoir besoin d’un accès internet.
      Dans le cadre du pilotage d’éléments d’un camion aménagé où il y a peu d’ordres, c’est proche de l’idéal car on a pas besoin de sortir le smartphone !
      Ca tourne en permanence et c’est proche du 100% en reconnaissance vocale si tu as pris soin de mémoriser les ordres récurrents.
      Ca peut être utilisé en // de yana dans le véhicule, il faut juste coller un micro USB sur ton raspberry.
      Je l’utilise à la maison et c’est vraiment bien mais il faut s’y connaitre un minimum pour pouvoir écrire des scripts spécifiques…

  9. DIOT Julien dit :

    Bonjour Salomé et Kevin,

    Si vous voulez un exemple de solution domotique sans fil (fonctionnant à la voix ou au clic),j’ai une solution fonctionnelle sur mon fourgon aménagé avec un Raspberry Pi !
    Jetez un coup d’œil sur YouTube en cherchant « Ambition Outdoor » ou YANA Fourgon ».

    Cordialement,

    • Salomé et Kévin dit :

      Salut,

      On a été voir la vidéo, très sympa !

      En plus si j’ai bien compris c’est possible d’avoir l’analyse des commandes vocales en offline, sans être connecté en 3G/4G ?

  10. Pascalou dit :

    Finalement j’ai installé un MODEMCU LOLIN V3
    Ca se programme comme un arduino et c’est tout aussi facile facile à mettre en oeuvre. (on reste dans l’IDE arduino pour le programmer !)
    Laissez tomber le langage LUA si vous tombez dessus au cours de vos recherches, c’est pas terrible comparé à l’IDE Arduino et ça mange plein de mémoire…

    Le wifi est intégré et on peut donc comme je l’ai fait par exemple détecter les hotspots wifi gratuits et en temps réels’l vous plait ! (freewifi ou orange) ou encore avoir son propre serveur web pour piloter/contrôler tout ce qui est dans le camion etc…
    Pas besoin d’écran, tout peut se faire à partir d’un smartphone ou d’une tablette puisque c’est du wifi mais n peut facilement y ajouter un écran I2C à quelques euros si on le désire.
    Tous les exemples de code sont dispo sur internet. (rechercher serveur web pour ESP8266, c’est la même famille que le nodemcu)

    Si vous êtes abonnés chez FREE, le camion peut vous envoyer des SMS en cas de problème. Le mien est connecté en permanence à ma box lorsqu’il est garé à la maison.
    La conso est très raisonnable, probablement identique à un arduino si on utilise pas le wifi à tort et à travers mais ce n’était pas important pour moi car j’ai 200W de panneaux solaires et 2X110A (batteries gel), de quoi voire venir…

    Ah oui, petite limitation: Il n’y a qu’une seule entrée analogique mais ça n’est pas un problème, je préfère utiliser des capteurs I2C, c’est beaucoup plus simple à installer et à gérer par le programme.

    • Salomé et Kévin dit :

      Salut,

      Ça a l’air sympa NodeMcu, je ne connaissais pas du tout et c’est une bonne nouvelle si en plus ça peut se coder en C sans passer par LUA. J’aime beaucoup la puce WiFi intégrée qui permet effectivement d’avoir l’affichage sur le smartphone du coup. Je pense que je vais m’en commander un pour faire un peu joujou avec 😉

      Vous avez mis quoi comme capteur pour le moment ?

  11. Julien DIOT dit :

    Oui exactement, il suffit de télécharger le pack langue dans les options de saisie vocale pour utiliser les commandes vocales sans 3G/4G.

    Je suis content que ce projet vous plaise, ce Raspberry Pi et YANA me simplifient bien la vie pour pas mal de choses !

  12. Guillaume dit :

    Bonsoir!!
    Je suis tombé sur votre projet, et comme d’autres l’on dit, je suis content de pas être le seul fou à vouloir tenter ça!
    Je n’avais pas du tout pensé à l’Arduino, parce que je n’ai jamais eu l’occasion de jouer avec, mais je vais reprendre l’idée!
    Mon projet est, pour un raid au Maroc, de pouvoir connecter 4 voitures entre elles, afin de pouvoir communiquer, simplement, par le biais de messages, ainsi que contrôler légèrement la voiture, style caméra de recul, contrôle des lumières, affichage de données type pression d’huile, température moteur, sur l’écran.
    J’était à la base parti pour utiliser un raspberry pi uniquement(parce que c’est tout ce que je connaissait, et puis que je suis plus à l’aise en python qu’autre chose…) mais vous m’avez peut-être fait changer d’avis, sachant que je reste obligé d’utiliser le pi pour la partie communication inter voiture… Si vous continuez votre projet, déjà, bon courage, et je vais vous suivre!

    • Salomé et Kévin dit :

      Salut Guillaume,

      Merci pour ton message ! Ton projet est super intéressant ! Effectivement, l’Arduino est une bonne option en complément du Raspberry.
      De notre côté, notre projet domotique avance doucement parce qu’on est pas mal occupés en ce moment, mais on postera des articles sur l’avancement 😉

      A bientôt et bon raid !

  1. 6 avril 2016

    […] Bonjour Hervé, Oui, on a aussi préféré utiliser l'I2C, mettre une dizaine de modules qui émettent presque en permanence ça ne nous semblait pas une super idée.  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *