Section des fils

Voici quelques explications pour bien choisir la section des fils à utiliser pour l’installation électrique de votre fourgon aménagé.

Mise à jour du 01/12/2016 : Nous avons créer une calculatrice de section des fils qui vous aidera pour ne pas vous embrouiller dans les formules. Lisez quand même l’article pour bien comprendre comment tout fonctionne 😉

La section d’un fil électrique, c’est la « grosseur » du fil, et c’est une notion très importante, nous allons voir pourquoi et surtout comment déterminer la bonne section à utiliser dans votre fourgon aménagé.

section-cables

 

Dans la vue en coupe, la section du fil c’est la surface de la partie orange.

Les paramètres essentiels

Lorsque vous réalisez un branchement électrique, du courant va circuler dans vos fils. Si vos fils ne sont pas correctement dimensionnés, ils risquent de s’échauffer et de provoquer un incendie.

La question est donc de savoir comment dimensionner vos fils. Trois paramètres sont importants :

  • L’intensité du courant qui va circuler dans vos fils
  • La longueur de vos fils
  • La section de vos fils

L’intensité va dépendre de ce que vous allez brancher sur le circuit.
La longueur des fils dépend d’où se trouvent vos batteries et d’où se trouvent vos appareils. Comme la position de vos batteries, de vos appareils et la puissances de ceux-ci sont déterminés à l’avance, c’est souvent sur le 3ème paramètre, la section des fils, que vous allez pouvoir agir pour ne pas avoir de problème.

La chute de tension

Avant de continuer, il faut aborder la notion de chute de tension. Pour faire simple, un fil a une certaine résistance (même s’il est conducteur). Cette résistance dépend de la matière qui le compose (cuivre, aluminium). Elle provoque une chute de tension. On vous passe les détails, mais la norme conseille une chute de tension maximum dans les fils de 5% (pour la plupart des appareils) et de 3% pour l’éclairage. Il faut savoir que d’autres éléments peuvent créer des chutes de tensions, comme des cosses électriques mal serrées ou des fils un peu oxydés. Il nous semble donc prudent de partir sur une chute de tension de 3%. Avec une tension de 12Volts, une chute de tension de 3% correspond à 0.36Volts.

Il faut savoir que plus la chute de tension est importante, plus les fils s’échauffent, car l’énergie perdue est transformée en chaleur. C’est pour cela qu’il est indispensable de respecter une certaine chute de tension maximale. Autre point important, plus vous limitez la chute de tension, plus vous limitez les pertes et donc plus vous économisez votre énergie. La différence ne sera pas forcement énorme, mais c’est toujours ça, surtout dans nos camions où l’énergie ne coule pas à flots comme dans les prises des maisons. 

Passons aux formules

Prenons par exemple une lampe de 50Watts branchée sur une batterie 12Volts. La distance entre la lampe et la batterie est de 4 mètres.

Il nous faut déjà déterminer l’intensité qui va circuler dans nos fils. Pour la lampe de 50Watts branchée en 12Volts, on peut trouver l’intensité avec la formule P = U x I (Puissance = Tension x Intensité) qu’on peut aussi écrire I = P / U (Intensité =  Puissance / Tension) ce qui nous donne : 50Watts / 12Volts = 4.2 Ampères

Ensuite, pour la longueur des fils, nous prenons la distance aller et retour. La lampe étant placé à 4 mètres de la batterie, nous avons donc une longueur de 2 x 4 mètres soit 8 mètres.

Nous avons l’intensité et la distance, nous pouvons alors déterminer la section nécessaire avec la formule suivante :

S = r * L * I / V

S : Section en mm²
r : résistivité du fil. Pour le cuivre = 0.021 ohms/m
L : longueur totale (aller+retour) en m
I : Courant en A
V : Chute de tension (0.36V pour 3% 0.6V pour 5%)

Dans notre cas, cela donne :

S = 0.021 * 8 * 4.2 / 0.36 = 1.96mm²

Les sections standards

La dernière chose à savoir est qu’il existe des sections standards, c’est à dire que les fabricants ne proposent que quelques sections de fils. Les sections standards sont : 0.6 mm²,  0.75 mm²,  1 mm²,  1.5 mm²,  2.5 mm²,  4 mm²,  6 mm²,  10 mm²,  16 mm²,  25 mm²,  35 mm²,  50 mm²,  70 mm²,  95 mm²,  120 mm²,  150 mm²

Vous devez toujours choisir la section standard supérieure par rapport à la section que vous obtenez par les calculs. Dans notre cas, avec une section théorique de 1.96mm² il faudra donc utiliser une section standard de 2.5mm².

Et voilà, le tour est joué, à vos calculettes 😉

Salomé et Kévin

Jeune couple d'aventuriers, bricoleurs, curieux et passionnés d'informatique. Toujours prêt à partager leurs découvertes quand ils ne sont pas dans leur fourgon aménagé !

Vous aimerez aussi...


11 réponses

  1. Raphael dit :

    Bonjour,
    Bravo pour vos explications c’est très clair. Etant de formation électronicien et électrotechnicien, je retrouve les formules avec des explications non rébarbatives.
    Juste une petite chose pour pinailler : il faut parler de fils, car un câble est composé de plusieurs fils, exemple un cable 3G2.5² est un cable composé de 3 fils de 2.5mm² et le G nous indique qu’un des 3 fils est la terre (jaune et vert). en automobile on utilise du 2X ou (7X pour les remoque et 13X pour les nlles prises 13 broches).

    • Salomé et Kévin dit :

      Bonjour,

      Ah c’est chouette que quelqu’un du métier confirme qu’on ne raconte pas trop de bêtises ! Ce n’est pas toujours évident d’expliquer l’électricité.

      Merci pour les précisions et la remarque très pertinente sur fils et câble, on a corrigé l’article en conséquence 🙂

  2. Thomas MASSET dit :

    Ok… Euuh c’est très bien expliqué ! Mais pour faire simple j’ai installé une batterie 12v sous le siege conducteur que j’ai raccordé avec un coupleur separateur, les fusibles de 60 amp (entrée et sortie du coupleur) ça doit faire 3 + 3 m de cable et j’ai mis du 6mm2 comme préconisé sur Forum Trafic Aménagé (plan sur google), dois je risquer une surchauffe ou un incendie ?
    Merci d’avance, Thomas.

    • Salomé et Kévin dit :

      Salut,

      Ça ne me parait pas beaucoup 6mm² dans ton cas.

      Y’a quand même deux choses à prendre en compte. Déjà ta batterie auxiliaire ne demandera beaucoup d’ampères que quand elle sera très déchargée, sinon avec une batterie presque pleine ou à moitié décharger, le courant qui passera dans les fils sera bien en dessous du maximum et ensuite même quand ta batterie sera déchargée, elle ne demandera pas un maximum de courant pendant plusieurs jours d’affilé, au fur et à mesure de la charge, le courant demandé va baissé.

      Mais quand même, le jour où ta batterie auxiliaire sera bien déchargée y’a des risques de surchauffes.

      Avec la formule qu’on donne dans l’article (en prenant une chute de tension de 5%) ça donne une section de 12mm² pour ne pas risquer de surchauffe. Moi ce que je te conseille, pour être tranquille, c’est de doubler tes fils de 6mm².Tu mets 2 fils de 6mm² au lieu d’un, techniquement c’est comme si t’avais mis un 12mm² et comme ça t’es sûr de pas avoir de problèmes.

      Est-ce que t’as un lien vers le schéma de trafic aménagé qui conseille de mettre du 6mm² ? Parce que ça me surprend quand même beaucoup, mais y’a peut-être un truc qui m’échappe.

  3. Patrick ROQUEBERT dit :

    Bien vu pour le principe!
    Pour la faire simple c’est l’analogie hydraulique:
    Plus le tuyau sera long pour une même section plus on aura de pertes de charges caractérisées par une perte de débit à la sortie. Pour l’électricité c’est la même avec la perte en ligne qui peut se matérialiser par l’échauffement du conducteur.
    La résistivité inverse de la conductibilité est donnée pour le cuivre entre 0.016 Et 0.017 (Cotation en mm).
    Pour faire encore plus simple pour une approche rapide avant calcul,si on prend 4 Ampères par mm2 à la maison on prendra sur le fourgon Entre 2 et 2.5 Ampères par mm2 tenant compte du rapport de + 1.5 pour le courant continu par rapport au courant alternatif (Echauffement etc.).
    Le bon dimensionnement des conducteurs est aussi un facteur d’économie d’énergie.
    Pour mes câblages j’utilise des câbles « marine » MTH TH AG ou équivalent car je câble tout en Bipolaire, pas de retour par la masse. Donc pas de filaire dans les gaines.
    Le câblage doit être bien fixé (Règles de l’art fixé tous les 30 cm) Car au passage du courant un fil conducteur bouge (Cf définition de l’ampère) + Les vibrations et chocs du véhicule.
    Attention certaines connections modernes ne supportent pas les fils étamés.
    Une astuce: au fil du temps et surtout en univers salin le cuivre se corrode (vert de gris) pour ce faire après un sertissage ou avant une connexion je fait couler une goutte ou plus de vernis diélectrique (vernis pour bobinage) sur l’entrée de la la gaine et laisse vertical jusqu’au séchage, on peut utiliser une colle liquide appropriée métaux plastiques.

    • Salomé et Kévin dit :

      Bonjour,

      Merci pour toutes ces précisions, c’est très intéressant 🙂

      Effectivement prendre 2.5A par mm² donne une bonne approximation pour se faire une idée.

      Et vous avez bien raison de préciser que bien choisir les fils, c’est aussi économiser de l’énergie, d’ailleurs je viens de le rajouter dans l’article. Merci de l’avoir souligné.

      Par contre pour ce qui est de la résistivité du cuivre, la théorie indique effectivement entre 0.016 et 0.017, mais j’ai cru comprendre qu’il fallait mieux utiliser 0.021 pour les calculs, car les fils de cuivres qu’on achète peuvent contenir des imputés et donc être moins conducteur que du cuivre pur ? Qu’en pensez-vous ?

      Super idée pour le vernis pour les connexions !

      Merci pour les informations en tout cas 🙂

      Bonne journée et à bientôt.

  4. LELORAIN dit :

    Bonjour etant tres tres nul en elec est il utile de, par exemple si le tableau donne une section de fil de 1, 5 mettre du 2,5 par securité ??????

    • Salomé et Kévin dit :

      Bonjour,

      Si vous prenez une section plus grosse, vous serez plus tranquille, ça ne pose aucun souci. Ce n’est pas indispensable, mais si ça vous rassure ce n’est pas un souci, au contraire, une section plus grosse ça limite aussi les pertes. Le seul point négatif c’est que le prix est un peu plus cher pour du 2.5m², mais bon, pour un camion il n’en faut pas non plus des kilomètres.

  5. Ramon dit :

    Bonjour Salomé et Kevin,
    Rapide et clair comme d’hab.
    Petite question.
    Savez vous qu’elle sera la différence entre du 6mm² mono brin ou multibrin? J’ai tendance a dire qu’il vaut mieux du multibrin puisque nous avons des fortes intensité de courant avec nos 12V sans vraiment pouvoir l’expliquer clairement 🙂

    • Salomé et Kévin dit :

      Bonjour,

      Avec du courant alternatif, le multi brins a section égale peut véhiculer plus d’intensité qu’un fil mono brin. C’est l’effet de peau, cf : https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_de_peau par contre en régime continue comme avec nos batteries de camion je ne crois pas que cet effet s’applique, mais ce n’est pas impossible qu’il y’en ait un autre que je ne connais pas…

      En tout cas le gros avantage du multi brin dans nos camions c’est qu’il est beaucoup moins cassant et c’est un vrai atout dans un camion qui génère beaucoup de vibration.

  1. 15 juillet 2016

    […] Le choix du calibre des fusibles dépend donc de l’installation et il faut dans un premier temps savoir ce que vous allez brancher / connecter puis vous pourrez définir la section des fils nécessaire, comme nous l’avons vu dans l’article sur le choix de la section des fils. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *