Aménagement d’un van en équipe : Pouky

L’aménagement d’un fourgon demande des compétences variées, et parfois un coup de pouce est le bienvenu 🙂 En partageant leurs compétences, Manu et Julie sont arrivés à un super aménagement pour le Mercedes 208 : Pouky.

Les aménageurs du fourgon

Grâce à la carte des chantiers participatifs spécial fourgon, Julie, accompagné de son chien Néo, a contacté Manu, ébéniste et plaquiste, pour l’aider à aménager son van comme dans ses rêves : avec un grand lit, une douche et pleins de rangements !

Fourgon aménagé Mercedes 208

Ils se sont donc attaqué ensemble à l’aménagement du Mercedes 208 de Julie pendant 2 mois.

Les caractéristiques du fourgon aménagé

C’est donc un Mercedes 208 aménagé avec :

  • douche
  • évier
  • plaques de cuisson gaz
  • frigo
  • chauffage
  • lit 165*120
  • réserve d’eau de 80L
  • 1 batterie auxiliaire
  • panneaux solaires
  • 3 réseaux électriques (12V, 220V convertisseur et 220V direct)
  • 2 tables
  • une penderie
  • des tiroirs et des placards

Le coût de l’aménagement s’élève à 2 755€, pour les matériaux et les équipements (hors panneaux solaires et frigo).

L’aménagement du fourgon

La carrosserie

Les grilles d’aération étaient à changer mais comme cette dimension est spécifique au camping-car et que du coup elles coûtent un bras, nous avons décidé de les fabriquer nous-même avec des matériaux trouvables en magasin de bricolage.

La première étape est de découper des plaques de métal à la meuleuse, puis de les évider pour y placer des grilles. La grille est vissée à la plaque et la plaque est rivetée au camion. (Si un carrossier passe par ici, merci d’être compréhensif ^^)

Etape suivante, peinture. Ici, bombe de peinture pour métal, noir. Ensuite, joint tout le tour.

L’isolation et l’habillage

Toute l’armature des cloisons et des meubles est faite avec des tasseaux 22×22 (à de rares exceptions comme le lit par exemple).

Pour le sol, une couche de goudron pour stopper la rouille et pour l’humidité. Par-dessus, les tasseaux sont juste posés et l’isolant (polystyrène) est lui aussi, juste posé.

L’OSB est ensuite découpé, assemblé et vissé sur les tasseaux.

L’isolant multicouche est derrière les tasseaux, ce qui donne carrosserie/vide d’air/isolant/vide d’air/lambris. On place des petits bouts de scotch pour relier entre eux les différentes couches de l’isolant. Comme il est placé à la verticale, cela évite que les couches tombent avec les vibrations du camion.

On fait ensuite le passage des gaines électriques. Il faut bien penser son électricité au tout début du l’aménagement. Il vaut mieux passer des gaines en trop (ça coûte pas cher) que d’en manquer après.

On passe ensuite à l’armature des murs, du plafond et le début de la pose du lambris.
Remarquez qu’il y a toujours DEUX VIS par lame de lambris au niveau des tasseaux. Ceci afin que la lame de lambris ne se déforme avec l’humidité et devienne une tuile ou un Pringles ^^

Pour la pose du lambris, chaque latte est percée au diamètre inferieur à la talle de vis. Chaque trou est fraisé pour venir accueillir la tête conique des vis et éviter l’éclatement du bois. Elles sont ensuite poncées pour que la lasure ou le vernis accroche bien par la suite (Il est plus facile de poncer à ce moment-là, qu’une fois le camion finit)

Chose importante, il faut éviter de mettre une seule vis au milieu de la latte. Il vaut mieux deux vis proches des bords. Cela évite la déformation du bois en « tuile » et de se retrouver avec des vagues sur les murs.

Et si je vis plutôt que clouer ou utiliser des clips, c’est à cause de la déformation de la caisse et des vibrations. Dans le temps les clous sortent, pas les vis.


L’eau et l’électricité

Pour l’installation en eau, on a une cuve d’eau de 80L avec un petit système pivotant pour remplir la cuve.
La pompe à eau se trouve sous la cuve. C’est une pompe à surpression 8L, elle se déclenche automatiquement quand on ouvre un robinet et se coupe quand on le ferme.
Le tout est branché sur un chauffe-eau gaz, qui se déclenche automatiquement comme la pompe.

Pour l’électricité, toutes les gaines du camion sont amenées au même endroit, et derrière les sièges on amène le 12V et on installe le convertisseur et le régulateur des panneaux solaires.
On ajouté ensuite un tableau 220v derrière le siège conducteur, et un panneau 12V.


L’aménagement intérieur : cuisine, douche, rangements

On commence par la cuisine du fourgon : Ici petite frayeur, l’épaisseur de la plaque prévu d’après le site de vente, ne prends pas en compte la sortie de gaz. Elle vient s’ajouter à l’épaisseur et pour un peu, le frigo ne passait pas ! C’est pour ça qu’il vaut mieux avoir tous les objets AVANT d’aménager

On a du rehausser le plan de travail gaz, et donc le plan de travail de l’évier se trouve un peu en dessous. Pas le choix, à cause de la fenêtre.

Les parois de douche sont en lambris vertical, avec 7 couches de vernis et du silicone dans chaque rainure et sur chaque tête de vis.
Lors du perçage de l’évacuation de la douche. On voit bien toutes les couches de l’aménagement. Protection sous caisse/Carrosserie/goudron/isolant/osb/stratifié

On fabrique aussi un sol pour la douche quand on s’en sert pas.

Côté rangement on a mis le maximum :

  • des tiroirs sous le lit
  • une penderie
  • Sous la penderie vous avez le « double coffre » et comme il restait une petite place, ben un petit placard de Hobbit pour la pharmacie
  • des rangements sous l’évier
  • des étagères au dessus du plan de travail de la cuisine
  • et de la place accessible par les portes arrières du fourgon (pile la place pour le pack de bière. Promis, c’était pas prévu !)


Conseils pour se lancer dans l’aménagement de son fourgon

N’allez pas trop vite ! Prenez le temps, régulièrement de réfléchir : lâchez les outils, posez-vous dans le camion, ouvrez une bière et cogitez.

Passer une journée à réfléchir n’est pas du temps perdu ! C’est mieux que perdre une semaine à démonter une partie parce que vous avez oublié quelque-chose ou que ce que vous avez fait n’est pas compatible avec ce que vous ALLEZ faire.

Appliquez-vous. Prenez le temps de fignoler, d’ajouter un détail etc… Une finition bâclée c’est vraiment dommage… surtout vu le temps et le prix que vous allez mettre.

Faites solide ! Encore une fois, vous allez y laisser quelques billets, alors faites solide.

Et pour finir, un aménagement de camion c’est du temps mais aussi de l’argent ! Prévoyez en conséquence et entourez-vous de personnes fiables et/ou qui ont quelques machines. Pour ce projet, voici la liste des machines et outils utilisés :

Amis voyageurs, au plaisir de vous croiser un jour !


Manu est un vrai serial aménageur, on vous laisse découvrir son autre témoignage pour l’aménagement du fourgon de Quentin 😉

Salomé et Kévin

Jeune couple d'aventuriers, bricoleurs, curieux et passionnés d'informatique. Toujours prêt à partager leurs découvertes quand ils ne sont pas dans leur fourgon aménagé !

Vous aimerez aussi...


N'hésitez pas à nous laisser un commentaire, mais sachez que notre nouveau projet nous occupe beaucoup et que nous mettons du temps à repondre :)

2 réponses

  1. jam' dit :

    saaaaaaaaaaaalut !!!!!
    Juste paskeu j’viens de tripper ! Vous l’avez acheté dans quel coin le loulou ??? paskeu j’avais le même, genre le même-même. Les aérations au même endroit et tout et tout. Des amis avec de l’humour à la truelle l’avaient tendrement appelé le manouch-car, à tel point qu’ils m’avaient fait des gros stickers jaunes sur son flanc.
    Je l’ai aimmmmmmmmééééééééé ce fourgon. C’est bruyant, ça avance pas, mais c’est tellement chouette.
    En tout cas, celui ci a le droit à une seconde jeunesse géniale

  2. clem dit :

    salut! superbe amenagement, petite question on ne voit pas d’évacuation des gaz brulés sur le chauffe eau, comment avez vous fait? je voudrais installer un chauffe eau du meme type mais je n’y est pas pensé avant…. trop galere pour faire levacuation cheminée maintenant… merci d’avance de votre reponse!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *