Bien entretenir son fourgon aménagé pour qu’il dure longtemps

Quand on a passé du temps et dépenser de l’argent pour aménager un camion, on veut en prendre soin et qu’il dure le plus longtemps possible ! Voici quelques conseils pour entretenir au mieux votre van aménagé !

Faire la maintenance du véhicule

Ça semble évident, mais c’est pourtant essentiel et bien trop souvent négliger. En roulant, un véhicule s’use et certaines pièces sont à changer régulièrement. Vous trouverez dans le carnet d’entretien de votre véhicule tous ce qu’il faut vérifier et changer régulièrement avec les intervalles de temps ou de kilomètres à respecter.

Fiche entretien véhicule aménagé

Une bonne partie de cette maintenance préventive peut être effectuée vous même si vous avez quelques outils et que cela ne vous fait pas peur. N’oubliez tout de même pas qu’une erreur peut présenter un gros danger pour votre sécurité (par exemple le changement des plaquettes de frein). Donc si vous ne vous en sentez pas capable, fait appel à un un bon garagiste qui s’en occupera sans problème.

Ce n’est pas dramatique de dépasser un peu les recommandations (Plus de kilomètre ou de temps entre les révisions). Ce n’est pas au kilomètre ni à la semaine près, mais il ne faut pas non plus abuser.

Vérifier les pneus et les niveaux

La vérification des niveaux consiste à ouvrir le capot du véhicule et à regarder les différents réservoirs de produits : Liquide de freins, Liquide de refroidissement et lave-glace. Généralement un pictogramme assez explicite indique à quel type de réservoir vous avez affaire et un marquage « min » et « max » indique les niveaux à respecter. Un coup d’oeil rapide permet de s’assurer que tous les niveaux de liquides sont bons. Un niveau trop bas devra être complété avec le liquide approprié. Si le niveau est trop haut, cela peut aussi posé problème, donc attention quand vous faites l’appoint, il faut y aller doucement.

Vérification des niveaux sur notre fourgon aménagé

Il faut aussi penser régulièrement à vérifier le niveau d’huile. Cela se vérifie grâce à la jauge d’huile. Il faut la sortir, la nettoyer avec un chiffon, puis la replacer dans le moteur. Vous pouvez ensuite la sortir à nouveau et vérifier que le niveau d’huile se situe bien entre « max » et « min »

Le bon état des pneus (déformation, usure…) et leur pression est aussi à vérifier régulièrement. Un pneu sous-gonflé augmente la consommation de carburant et s’use plus rapidement. Vous pouvez effectuer la vérification chez vous avec un compresseur ou un testeur de pression de pneu. Si vous n’en avez pas, certaines stations de lavage ou station-service proposent des stations de gonflage des pneus, parfois cela est gratuit, parfois c’est payant.

Vérifier et faire réparer les impacte de pare-brise

On en avait déjà parlé dans l’article comment est réparé un pare-brise, car c’est un point important. Un petit impact sur votre pare-brise ne coûte généralement pas très cher à réparer, mais si la fissure s’étend et qu’il faut changer tout le pare-brise, le prix de la réparation sera beaucoup plus important. Si le modèle de pare-brise n’est pas en stock, il faudra peut-être en plus attendre un certain délai avant de recevoir le bon modèle et d’effectuer le remplacement.

Impact Pare Brise fourgon aménagé
Un petit impact sur le pare-brise qui peut se transformer en grosse fissure irréparable

Il existe de nombreux centres de réparation comme Carglass un peu partout en France et souvent ils peuvent réparer les impactes rapidement et sans forcément de rendez-vous, donc autant le faire avant de prendre la route avec votre fourgon ! Le plus simple pour trouver un centre proche de chez vous, c’est de taper sur Google « pare brise + nom de votre ville », par exemple : « pare brise à orleans« . C’est toujours plus simple de prévoir la réparation avant de partir sur les routes et de se retrouver en galère, loin de chez soi.

Bien réaliser l’hivernage

A l’approche de l’hiver, les températures descendent et lorsqu’on passe en dessous de zéro, il y a des risques de gel, même à l’intérieur de votre fourgon. Le problème c’est que lorsque l’eau gel, elle occupe plus de place et cette augmentation d’espace endommage souvent les équipements : pompes, vase d’expansion, robinets…

La seule façon d’éviter ce genre de catastrophe, c’est de purger toute l’eau de votre installation. Lorsque vous ne vous servez pas de votre van aménagé en hiver, vider les réservoirs d’eau propre et d’eau grise. Faites tourner un petit peu la pompe « à vide » pour évacuer un maximum l’eau dans les tuyaux et laisser ouverts tous les robinets et toutes les vannes. Il faut que l’eau qui restera éventuellement dans votre installation puisse s’évacuer.

Pompe et vase expansion du fourgon aménagé
La pompe et le vase d’expansion sont très sensibles au gel

Si votre camion n’est pas très bien aéré et que vous constatez qu’il devient assez humide lorsque vous êtes une longue période sans l’utiliser, vous pouvez installer des absorbeurs d’humidité. C’est un système avec des petites pastilles qui vont permettre de réguler l’humidité et d’éviter les risques de moisissures, champignons et pourritures. Il faut penser à vider régulièrement le bac de récupération et à recharge en pastille si besoin.

Entretenir les batteries vides

Les batteries s’endommagent plus rapidement lorsqu’elles sont vides ou peu chargées. Il est donc important de les maintenir le plus possible à pleine charge. Lorsque vous roulez, les batteries auxiliaires et la batterie du véhicule sont normalement rechargées, donc en roulant assez vous ne devriez pas avoir de problèmes.

Mais pendant les périodes ou vous roulez peu ou pas du tout, il est nécessaire de recharger régulièrement vos batteries de façons complètes, car même sans les utiliser celles-ci vont naturellement se décharger petit à petit. Effectuer cette recharge environ une fois par moi si vous n’utilisez pas du tout votre véhicule.

Rechargement batterie véhicule pour le fourgon aménagé

Pensez également à déconnecter tous les appareils connectés à vos batteries auxiliaires en cas de non-utilisation prolongée : Pompes, lampes, etc. Certains appareils consomment de l’électricité en veille et augmenteront la vitesse de déchargement de vos batteries, c’est aussi plus prudent vous assurer qu’il n’y aura aucun problème de court-circuit par exemple. Si votre installation est bien réalisée vous devriez avoir un coupe-batterie qui vous permet de déconnecter toute votre installation très facilement.

Salomé et Kévin

Jeune couple d'aventuriers, bricoleurs, curieux et passionnés d'informatique. Toujours prêt à partager leurs découvertes quand ils ne sont pas dans leur fourgon aménagé !

Vous aimerez aussi...


N'hésitez pas à nous laisser un commentaire, mais sachez que notre nouveau projet nous occupe beaucoup et que nous mettons du temps à repondre :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *