Faire soi-même l’entretien mécanique de son van aménagé ?

Depuis maintenant plus de 5 ans que nous avons notre Renault Master 2 aménagé, nous avons effectué pas mal d’entretiens mécaniques dessus. A la base, on ne connaissait absolument rien à la mécanique.

Nettoyage des plaquettes de frein sur Renault Master

L’entretien mécanique d’un fourgon aménagé

Comme tout véhicule, un fourgon aménagé nécessite un entretient régulier. On peut distinguer plusieurs types d’opérations de maintenance mécanique sur un véhicule.

  • Les révisions : Changement des filtres, vidanges, plaquettes de frein, disques de frein… Ces révisions sont à effectuer généralement au bout d’un certain nombre de kilomètres ou d’une certaine durée.
  • Les problèmes qu’on détecte soi-même : Par exemple quand on roule un voyant rouge qui se met à clignoter, ou un bruit anormal qui apparaît soudain.
  • Les problèmes détectés par les contrôles techniques : Tous les 2 ans, il faut effectuer un contrôle technique de son van. A cette occasion, surtout sur les véhicules qui commencent à être un peu anciens, il y a de nombreux défauts mineurs qui peuvent être révélés : un petit soufflet abîmé, une rotule usée… et bien sûr des défauts majeurs : Un freinage qui n’est plus efficace, une direction qui ne répond pas correctement…
Carnet entretient Renault

Bref, au fil des années, on a pu se rendre compte avec notre petit Renault Master nécessitait régulièrement qu’on prenne soin de lui.

Faire soi-même l’entretient de son véhicule aménagé

La solution de facilitée, aurait été d’emmener notre fourgon aménagé chez un garagiste à chaque problèmes ou révision à faire. Mais bout à bout, les factures cumulées représentent une somme assez importante. On a donc voulu s’occuper nous-même d’un maximum de chose pour l’entretien mécanique de notre fourgon.

Les révisions programmées

Pour commencer, le plus simple pour nous a été de s’occuper des révisions périodiques. L’avantage c’est qu’on sait à l’avance ce qu’on va devoir faire, ça nous laisse donc le temps de nous renseigner et d’apprendre. C’est un peu de pression en moins. L’autre avantage de commencer par les révisions, c’est que ce qu’on aura appris va servir souvent (puisque les révisions sont à faire régulièrement), donc ça vaut vraiment le coup sur le long terme.

Comme les opérations de révisions sont très courantes et relativement simples (pour la plupart), on trouve tout un tas de tutos sur internet. D’ailleurs on avait aussi fait un tuto vidéo sur la vidange de notre Renault Master 2, donner des infos sur comment choisir son huile moteur pour la vidange, ou encore comment changer les plaquettes de frein d’un utilitaire Renault Master.

Tuto vidange en vidéo

Pour le matériel, on trouve facilement tout ce qu’il faut sur des sites en ligne, comme sur Euautopieces.fr. Souvent sur ce genre de site, on peut directement renseigner sa plaque d’immatriculation et les produits sont filtrés pour n’afficher que ce qui est compatible avec notre véhicule. Quand on débute, c’est vraiment rassurant !

Les problèmes mécaniques imprévus

La vie d’un véhicule n’est pas faite que de révisions prévues de longue date. Il y a aussi beaucoup d’imprévus. Des pannes surprises qui apparaissent du jour au lendemain ou des défauts constatés lors du contrôle technique.

Avec ce genre d’ennuis mécaniques, on est souvent pris de courts. Pour le contrôle technique, en cas de défaut majeur, on a environ 2 mois pour faire les réparations. Ça laisse un peu de temps, mais pas tant que ça non plus. Il faut se renseigner sur les opérations à faire, trouver les bonnes pièces et puis mettre les mains dans le cambouis.

Les mains dans le cambouis !
Mettre les mains dans le cambouis, au sens propre comme au figuré

Mais surtout, le plus difficile, en tout cas on trouve, c’est quand une panne survient et qu’on a absolument aucune idée d’où ça vient. Ici c’est souvent l’expérience qui va nous aider à trouver l’origine du problème. Pour un garagiste expérimenté, ce n’est pas un problème, mais pour deux voyageurs informaticiens, c’est beaucoup plus compliqué.

Là encore, Internet sera d’une aide immense. À force de fouiller sur les forums, de regarder des vidéos, de comparer les bruits et les symptômes, on peut souvent localiser la partie du véhicule qui pose problème et passer à la deuxième phase : Trouver comment faire soi-même la réparation.

Les limites de faire soi-même la mécanique

De notre point de vue, il est presque impossible de réaliser toutes les opérations d’entretiens mécaniques sur son fourgon aménagé soi-même, pour deux raisons.

Premièrement certaines tâches demandent de l’expérience et si elles sont mal réalisées cela peut être très dangereux lors de l’utilisation d’un véhicule (Ce qui touche au système de freinage par exemple) ou bien rendre inutilisable une partie du véhicule (Si on foire la distribution par exemple).

Matériel pour faire la révision d'un Renault Master II

Deuxièmement, certaines opérations nécessitent un outillage très spécifique. Parfois, cela vaut le coup d’acheter ces outils, car même avec en prenant en compte leur prix, cela reste moins cher que de passer par un garagiste, mais d’autres fois cela n’est pas forcement rentable du tout.

Faire ce dont on se sent capable

Au départ, on a commencé la mécanique sur notre petite Renault Twingo, en changeant les plaquettes, ce qui est une opération relativement simple. Mais on a dû passer pratiquement une journée à le faire (un bon garagiste doit faire ça en moins de 30 minutes je pense) et c’était très laborieux. Même avec les dizaines de vidéos Youtube qu’on avait regardés, on mettait du temps à comprendre et on avait l’impression d’être dans un monde complètement différent.

Mais aujourd’hui, après pas mal de maintenance mécanique faite sur notre Twingo et notre van aménagés, on est beaucoup plus à l’aise. On n’a plus peur de faire des choses qu’on n’aurait jamais envisagées il y a quelques années. C’est très gratifiant de mieux comprendre comment fonctionne son véhicule et de se sentir à l’aise pour intervenir en cas de problème.

Nettoyage disques de freins

Pour résumer, on vous encourage grandement à vous mettre, petit à petit, à la mécanique. Ça peut faire peur au début, mais en prenant le temps beaucoup de petites opérations sont accessibles. Et si vous ne vous sentez pas de le faire, ou que vous avez un doute sur ce que vous avez fait, ne prenez pas de risque et allez voir un bon garagiste 🙂

Les garages solidaires

Les garages solidaires ou garages participatifs se développent peu à peu. Il s’agit de garage où vous pouvez aller pour réparer votre véhicule. Suivant le fonctionnement du garage participatif et les tâches à faire vous pourrez utiliser les outils et le matériel à dispositions et éventuellement vous faire aider pour certaines tâches. Le principe est vraiment super et on espère que ça va se développer de plus en plus !

Vous faites souvent la maintenant sur vos véhicules aménagé ? Il y a des choses qui vous font vraiment peur et que vous ne voulez pas faire ? Ou au contraire vous arrivez à être totalement autonome sur la partie mécanique ?

Salomé et Kévin

Jeune couple d'aventuriers, bricoleurs, curieux et passionnés d'informatique. Toujours prêt à partager leurs découvertes quand ils ne sont pas dans leur fourgon aménagé !

Vous aimerez aussi...


N'hésitez pas à nous laisser un commentaire, mais sachez que notre nouveau projet nous occupe beaucoup et que nous mettons du temps à repondre :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *