Comment passer le contrôle technique avec un fourgon aménagé ?

A partir de 2017, un vent de panic a soufflé sur le monde des fourgons aménagé. Le nouveau contrôle technique européen arrivait et la fin des vans aménagés non homologué VASP semblait arriver…

Nous avons suivi cette affaire de loin pour deux raisons : Déjà difficile de savoir à l’avance ce qu’il y aurait exactement dans le nouveau contrôle et comment cela serait appliqué en France et aussi parce que nous étions également pas mal occupés pendant cette période par l’autoconstruction de notre maison et même si nous vivions tous les jours dans le camion, on ne roulait presque pas avec). Mais nous avons vu des dizaines (centaines ?) de messages à ce sujet sur les forums, groupes Facebook, et nous l’avons aussi souvent reçu par mail ou dans les commentaires. Les médias « traditionnels » ont aussi joyeusement participé à cet affolement général avec des titres aussi alarmant qu’approximatif.

Voici comment les fourgons aménagés finirons, selon certaines sources…

Bref, nous sommes maintenant en 2019, le nouveau contrôle technique est là et nous avons dû le passer. Nous vous partageons donc notre témoignage et le résultat de nos recherches pour passer le nouveau contrôle technique sans être homologués VASP

Allez à la pêche aux infos sur le CT

La première chose que nous avons faite quelques temps avant la date ultime de notre passage au contrôle technique c’est de ne pas chercher d’informations sur internet : Trop de suppositions, d’approximation, de trolls qui font peur à tout le monde… On s’est dit : Qui mieux qu’un contrôleur technique pourra nous renseigner ? Nous avons donc fait le tour de plusieurs centres de contrôle technique en posant la question sans détour :  » Nous avons un petit camion aménagé, est-ce qu’on va être recalé ? « 

L’avis des centres de contrôle technique

A notre grande surprise, les 3 centres où nous sommes allées nous ont répondu la même chose : Si le fourgon aménagé est considéré comme un camping-car et qu’il n’est pas homologué VASP sur la carte grise, c’est un défaut majeur et le contrôle sera négatif. MAIS un véhicule est considéré comme un camping-car seulement si certains éléments sont présents dans le véhicule, et là ça devient intéressant ! Les éléments cités par les centres étaient : cuisine, lit, table, rangement.

Le texte de loi du contrôle technique

L’avis des centres de contrôle c’est super, mais on voulait quand même s’assurer que c’était bien conforme à la loi et avoir une référence plus « certaine » encore que les quelques (gentilles) personnes des centres. Donc on a fouillé et on a trouvé le texte intégral du nouveau contrôle technique 2018 (Si vous cherchez de quoi vous endormir le soir, n’hésitez pas à lire le pdf de 160 pages).

Voici ce que dit ce texte à propos de ce qui doit être considéré comme un camping-car :

Ce qui est vraiment intéressant, c’est le mot « au moins », cela veut dire que s’il manque un des quatre éléments cités, le véhicule ne doit pas être considéré comme un camping-car. Et si le véhicule n’est pas considéré comme un camping car, ce que vous avez dans votre véhicule est simplement considéré comme du chargement et aucun défaut ne sera signalé concernant la différence entre le type de véhicule et ce qui est indiqué sur la carte grise. En d’autres termes : pas besoin d’homologation VASP.

Comment se passe le contrôle technique

La première étape, comme nous le disions plus haut, a été d’aller poser la question directement au centre de contrôle. En effet, inutile d’aller passer le contrôle technique en croisant les doigts si le contrôleur sait d’avance que votre fourgon aménagé ne passera pas. Le contrôle l’oblige à ouvrir l’arrière de votre véhicule donc à moins de tomber sur un contrôleur technique avec des soucis des vues particulièrement prononcés, ce n’est pas la peine de lui cacher. Et autant qu’il vous dise que ça ne passera pas avant qu’il fasse tout le contrôle et que vous deviez le payer 🙂

Nous avons donc été dans un centre qui nous a confirmé que si il manquait un des quartes éléments suivants :

  • Une table
  • Un lit
  • Un coin cuisine
  • Des espaces de rangements

Il ne considérerait pas que c’est un véhicule aménagé et donc pas de soucis si la carte grise n’indique pas que le véhicule est VASP.

On a donc démonté notre coin cuisine, retirer le matelas du lit (On avait la flegme de retirer toute la structure du lit du fourgon) baisser notre table amovible et vider notre coffre avec toutes nos affaires. Bon, il faut avouer que même si nous avions prévu le démontage de la plupart de nos meubles, ça prend quand même un peu de temps de tout retirer et préparer (et c’était aussi l’occasion de faire un peu le ménage). Nous avons passé plusieurs heures pour tout retirer proprement avant le contrôle technique.

Après ça, il faut être honnête, notre camion ressemblait presque toujours autant à un fourgon aménagé : La douche, le chauffe-eau, la structure en acier du lit, le parquet flottant sur le sol, le lambris sur le plafond, la peinture sur les murs… On ne transportait définitivement pas des sacs de ciment et des brouettes de sables toute la journée à l’arrière notre fourgon ! Mais suivant la loi européenne, nous ne pouvions pas être considérés comme un fourgon aménagé, et c’est tout ce qui compte.

peinture-structure-lit-fourgon
Bon, on avoue on a oublié de prendre des photos une fois démonté, donc on vous ressort une vielle photo… Mais ça ressemblait à peu près à ça.

Nous l’avons donc ensuite emmené passer le contrôle technique (après l’avoir fait chauffer un peu, comme nous l’expliquions dans notre article sur le contrôle antipollution des fourgons aménagés). Pendant le contrôle technique, nous étions plus inquiets pour les autres défauts que pour l’absence d’homologation VASP.

Résultat du contrôle… Pas de soucis pour le côté aménagé, mais quelques petits défauts à corriger, plus ou moins pénible notamment à cause d’une erreur que nous avons faite au moment d’aménager notre fourgon.

C’est donc confirmé : AUCUN souci pour passer le contrôle technique, même si le fourgon est déjà aménagé, il suffit simplement de retirer quelques éléments.

Conseils pour réussir le contrôle technique avec un fourgon aménagé

Il est donc légalement possible de réussir le nouveau contrôle technique 2018 même avec un camion aménagé, mais voici quelques conseils pour mettre toutes les chances de votre côté :

  • Poser la question à votre centre de contrôle avant de prendre RDV : Ils seront les mieux placés pour vous conseiller sur ce qu’il faut retirer ou non pour ne pas être considéré comme van aménagé (et d’après notre expérience, ils sont généralement plutôt ouverts pour vous conseiller)
  • Si ce n’est pas trop contraignant, démontez un peu plus de choses que le strict nécessaire
  • Retirer un maximum de vos affaires personnelles pour éviter que ça ne soit trop voyant que vous viviez tous les jours dedans
  • Gardez sous le coude un ou deux textes de référence, pas besoin d’imprimer les 160 pages du règlement européen, mais par exemple cette page du centre dekra-norisko résume très bien la situation.
En suivant tous ces conseils, vous devriez être dans le même état que ces deux petites têtes blondes à la remise de votre attestation de contrôle technique valide !
(Bon, si tout le reste est ok, bien sûr)

La mauvaise nouvelle avec le contrôle technique ?

Bon, tout semble magnifique, mais il y a tout de même un point qui peut poser problème. Il est normalement interdit de modifier la carrosserie du véhicule sans une autorisation / validation du constructeur qui atteste que les trous que vous avez faits dans votre véhicule (pour le lanterneau, les sorties de gaz, une fenêtre, le remplissage du réservoir…) n’impactent pas la rigidité de la structure et la sécurité en cas d’accident. C’est une attestation qui semble nécessaire lors du passage en VASP, mais si vous n’êtes pas VASP, peu de chance pour que vous ayez fait les démarches à ce sujet.

Dans notre cas, nous avons un lanterneau au toit, le passage d’une cheminée d’évacuation des gaz brûlés sur le toit et quelques ouvertures au sol : pour l’aération basse, sous la bouteille de gaz, pour le passage du chauffage. En résumé, pour les ouvertures au sol, c’est plutôt minime, sur les parois il n’y a rien et au toit quelques ouvertures.

cheminée du fourgon ouverte
Une de nos ouvertures « illégales »

Cela n’a pas posé de problème lors du passage de notre contrôle technique, mais on pense que ça reste un point un peu plus flou que pour le coté « camping car ou non » qui est plutôt clair dans la loi. Soyez donc prudent sur ce point, surtout si vous avez ajouté des fenêtres très visibles et de nombreuses ouvertures.

Ça passe, mais ça reste illégale et risqué !

Attention, vous aurez votre papier avec le contrôle technique validé, mais lorsque vous allez remonter vos équipements et rouler avec, vous resterez hors la loi puisque votre véhicule aménagé ne sera pas conforme à la carte grise. Dans la vie de tous les jours ça ne pose pas de problème mais en cas de contrôle routier, vous pourriez avoir une amende et surtout, en cas d’accident vous pourriez bien avoir de très gros problèmes, particulièrement si il y a des blessés.

L’assurance pourra facilement constater que la carte grise n’est pas en règle et refuser de prendre en charge les dégâts. Si vous ne voulez pas prendre des risques énormes, c’est donc une plutôt solution temporaire le temps de modifier votre aménagement et de vous mettre en règle.

Nous avons reçu plusieurs témoignages à ce sujet qui nous confirment que dans ce genre de cas les assureurs ont pu refuser de prendre en charge les coûts de réparations.


On vous recommande de lire notre article Faut-il homologuer son van en VASP ? qui détaile les avantages et inconvénient du VASP et notre avis sur la question.

N’hésitez pas à partager avec la communauté dans les commentaires vos expériences concernant le passage du nouveau contrôle technique avec un véhicule aménagé.

Salomé et Kévin

Jeune couple d'aventuriers, bricoleurs, curieux et passionnés d'informatique. Toujours prêt à partager leurs découvertes quand ils ne sont pas dans leur fourgon aménagé !

Vous aimerez aussi...


N'hésitez pas à nous laisser un commentaire, mais sachez que notre nouveau projet nous occupe beaucoup et que nous mettons du temps à repondre :)

15 réponses

  1. Fab dit :

    C’est bien de passer le le CT, mais vous ne passerez pas un contrôle de police. La carte grise ne sera pas VASP, et vous devrez rendre conforme votre véhicule à la carte grise, ou l’inverse, en attendant, plus de carte grise, plus de véhicule, et l’amande bien sur.

    • Salomé et Kévin dit :

      Tout à fait, nous allons en parler prochainement dans un article. Cependant les contrôles de la conformité de la carte grise avec l’aménagement ne semble pas très courant, en tout cas on n’as jamais entendu un seul témoignage à ce sujet, mais si tu as des infos, nous sommes très intéressé 🙂

  2. Alexandre dit :

    Salut les Pingouins.
    Je voulais vous donner mon témoignage concernant le passage du contrôle technique pour les utilitaires aménagés.
    J’ai commencé le mien, il y a un an, un peu grâce à vous à vrai dire. Aujourd’hui, j’ai encore quelques menus travaux à finir dessus, mais il était prêt pour le passage à la DREAL en ce début d’année pour son homologation VASP.
    La vie a fait que je n’ai pas pu terminer les démarches et le contrôle technique arrivait à grands pas.
    En lisant votre article, je me suis dit que je démonterais tout ce que je pouvais et le présenterais ainsi.
    Résultat, bien malgré moi, suite à quelques travaux mécaniques, mon garagiste l’a emmené au contrôle technique en l’état, tout aménagé. Je précise que j’ai expliqué la situation à mon garagiste mais il y a été sans rien dire.
    J’ai récupéré mon van ce soir, ayant obtenu le contrôle haut la main sans aucunes remarques de quelques sortes et quasi-vierge, pour un véhicule de 2009.
    Comme quoi, je pense que l’on se fait un sang d’encre pour rien concernant ce nouveau contrôle technique, malgré tout, il serait préférable de discuter avec la personne avant de le faire passer et peut-être aussi de le faire loin des grandes villes.
    La prochaine fois, moins de soucis, il sera homologué VASP.
    En tout cas, un grand merci pour vos conseils, vos sites et vos vidéos.
    Continuer comme ça 🙂

    • Salomé et Kévin dit :

      Salut,

      Merci beaucoup pour ton témoignage ! ça confirme que le nouveau contrôle technique est bien loin de sonner la fin des fourgons aménagé comme on pouvait souvent l’entendre 😉

      On te souhaite plein de courage pour finir ton aménagement et on croise les doigts pour l’homologation 😉

      D’ailleurs si ça t’intéresse de partager ton expérience sur l’homologation VASP, n’hésite pas à nous envoyer un mail, on pourra repartager les infos ça intéressera d’autres aménageur 🙂

      Merci beaucoup et A+

  3. didpas dit :

    ATTENTION, après la lecture de votre excellent article, je tiens à vous mettre sérieusement en garde.
    En effet vous préconisez de démonter le maximum de choses dans un fourgon aménagé, avant de le présenter au contrôle technique, pour passer celui-ci sans encombre.
    Mon frère à fait exactement la même chose que vous et effectivement son fourgon a obtenu le fameux « sésame » sans problème.
    Mais voilà, il se trouve que quelques temps après, il a eu un accident de la circulation, dont il était responsable. Le véhicule tiers ainsi que le fourgon étaient dans un sale état. La police est venue sur place pour les constatations et les véhicules ont été embarqués dans un garage agrée.
    Lorsque l’expert de l’assurance est venu voir le fourgon, il a constaté que l’aménagement de celui-ci n’était pas conforme à la mention de la carte grise (CTTE) et qu’il aurait du avoir une carte grise VASP.
    Résultat, refus de prise en charge des dégâts par l’assurance, qui ont considéré qu’il s’agissait d’une fausse déclaration sur la destination d’usage du véhicule. Donc obligé de prendre à sa charge aussi bien la totalité des dommages du véhicule accidenté (épave), que de son fourgon.
    Je vous laisse imaginer ce qu’il se serait passé si il y avait eu des blessés ou des morts …
    En conclusion, lorsque que l’on démonte un aménagement d’un fourgon pour le passer au contrôle technique, pour le remonter ensuite, on prend des risques énormes vis à vis de son assurance !
    Il faut ensuite en assumer TOUTES les conséquences …

    • Salomé et Kévin dit :

      Bonjour,

      Merci, pour ton retour, effectivement le gros problème reste l’assurance, et ça semble assez logique que la non conformité du véhicule avec la carte grise pose problème.On en parlais d’ailleurs dans l’article : Faut-il homologuer son van en VASP ? et c’est ce que nous expliquions : C’est très risqué de ne pas être homologué.

      Ton témoignage confirme que le problème avec les assurances est réel. Merci beaucoup. On a mis à jour l’article pour parler de ce problème et avertir les lecteurs.

  4. PASCAL STREBEL dit :

    Bonjour à tous,
    Peu importe les contrôles techniques, les contrôles de police, ce qui est important a savoir, c’est que ;
    Le jour ou vous aurez un accident, avec dommages corporels, les experts qui contrôlerons votre véhicule le déclarerons « non conforme » !
    Donc, vous serez systématiquement reconnu coupable et dans votre tort !
    Mêmes si le mec d’en face arrivé bourré, camé,et après avoir grillé deux feux rouge et trois stop !
    Alors oui, oui nous emmerdes avec leurs normes Européens, mais aujourd’hui, elles sont là, et nous n’avons pas autre choix que les respecter..
    A bon entendeurs, salut…

  5. Rom dit :

    Bonjour,
    Savez-vous si après avoir eu l’homologation VASP et la nouvelle carte grise, il est nécessaire de repasser le CT pour avoir la mention « VASP » (et non CTTE) sur le CT ?
    Merci

    • Salomé et Kévin dit :

      Bonjour,

      aucune idée mais c’est une question très intéressante, on va essayer de se renseigner. Si tu trouves des infos, n’hésite pas à partager ce que tu as trouvé 🙂

  6. Lutin76 dit :

    Bonjour,
    Au sujet de l aménagement démontable style campinambulle si vous avez un accident que va dire l assureur ,pourtant ces aménagements sont bien en vente sur le marché.
    Qu en pensez vous?

    • Salomé et Kévin dit :

      Bonjour,

      Très bonne question. Je pense que du moment que ça reste totalement démontable rapidement ça n’est pas considéré comme un fourgon aménagé. Dans le texte de loi, au paragraphe 5.1, il y a bien une notion d’amovible ou non.

      Mais bon, il faudrait confirmer, on va essayer de se renseigner et de trouver des réponses précises à ce sujet

  1. 26 février 2019

    […] y a quelque temps, nous avons passé le contrôle technique avec notre fourgon aménagé, et nous avions quelques réparations à faire. En plus de notre grosse erreur lors de […]

  2. 26 mars 2019

    […] contrôle technique des poids-lourds aménagés est apparemment similaire au nouveau CT pour les fourgons. Il faudra donc penser à passer le […]

  3. 9 mai 2019

    […] si votre véhicule est neuf) comme nous l’expliquons en détail dans notre article sur notre passage au contrôle technique de notre fourgon aménagé non homologué, il est assez facilement possible de se débrouiller pour que votre fourgon ne soit […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *