Faut-il homologuer son fourgon aménagé VASP ?

Voici une question qu’on nous a très souvent posée. On vous donne notre avis sur la question en faisant le tour des risques, des avantages et des inconvénients.

Les risques de ne pas avoir un fourgon VASP

La loi vous oblige à réaliser l’homologation VASP si votre véhicule est aménagé avec un certains nombre d’éléments fixes. Vous pouvez être confronté à une vérification à plusieurs moments :

Lors du contrôle technique de votre fourgon aménagé

Le contrôle technique est obligatoire tous les deux ans (ou au bout de 4ans pour la première visite si votre véhicule est neuf) comme nous l’expliquons en détail dans notre article sur notre passage au contrôle technique de notre fourgon aménagé non homologué, il est assez facilement possible de se débrouiller pour que votre fourgon ne soit pas considéré comme un fourgon aménagé par le centre de contrôle technique et que vous n’ayez aucun problème à ce moment-là.

Les risques : Avoir une contre-visite obligatoire, devoir démonter une partie de votre aménagement avant chaque contrôle technique.

Lors d’un contrôle routier de police

Lors d’un contrôle routier, la police ou les gendarmes vous demandent généralement votre certificat d’immatriculation (carte grise) et ils peuvent vérifier que ce qui est indiqué sur la carte grise correspond bien à votre véhicule. Si dans le cas d’un passage au contrôle technique il est facile d’anticiper et de retirer certains éléments de son fourgon, le contrôle de police ne laisse pas vraiment le temps de modifier son aménagement. Le risque dans ce cas est d’avoir une amende de 135€

Les risques : une amende à chaque contrôle routier (si vous n’avez vraiment pas de bol)

Après un accident ?

Théoriquement, votre assurance vous assure pour un véhicule qui correspond à ce qui est indiqué sur votre carte grise. Si vous avez un accident avec une voiture et que ce véhicule était assuré en catégorie scooter, ça risque de franchement poser de gros problèmes. Bien sûr, la différence entre un scooter et une voiture n’est pas la même qu’entre un fourgon utilitaire et un fourgon aménagé, mais ce sont deux catégories de véhicules différentes, et les assurances peuvent voir là une faille qu’elles seront heureuses d’exploiter pour ne rien vous rembourser.

Ce cas est théoriquement possible, la plupart des contrats stipulent que les infos que vous déclarez à l’assureur doivent être exactes sinon le contrat est caduc, mais nous n’avons pas encore vu de cas où cela a posé problème, donc n’hésitez pas à partager en commentaire si vous avez été confronté à cette situation.

Les risques : Potentiellement très gros si vous avez un accident responsable qui fait des dégâts matériels et humains et que l’assurance refuse de lent prendre en charge.

Les inconvénients d’homologuer sont fourgon aménagé en VASP

Un des inconvénients majeurs qui freine beaucoup d’aménageurs, c’est l’argent. Le passage d’un fourgon utilitaire en VASP nécessite de passer des contrôles, de refaire sa carte grise, etc. Le total varie, mais en gros, ça tourne autour de 500 à 600€.

600€ pour changer quelques lettres sur un certificat d’immatriculation, ça peut sembler beaucoup, on est bien d’accord.

L’homologation, pour être réussie, nécessite de respecter un certain nombre de normes : taille et emplacement des aérations, lieu de fixation des bouteilles de gaz… Certaines sont totalement légitimes et d’une manière générale on vous encourage à 100% à suivre les normes pour des questions de sécurité vis-à-vis de vous-même et de votre fourgon. Mais il faut avouer que certaines obligations dans ces normes sont loin d’être indispensables, mais vous devrez tout de même les respecter, c’est donc des contraintes supplémentaires et parfois quelques frais en plus.

Même si le respect des normes n’est pas mission impossible, cela ajoute du travail supplémentaire, ne serait-ce que pour trouver ces normes, les lires et les comprendre. Une fois votre fourgon aménagé dans le respect des normes, il faudra ensuite remplir des formulaires, fournir des documents, se rendre à des centres de contrôles, etc.

Les avantages de l’homologation VASP

Malgré les contraintes, l’homologation a aussi des avantages. Pour commencer, une fois encore par l’aspect financier, avec un véhicule VASP, le contrôle antipollution pour fourgon n’est plus obligatoire ! C’est autour de 60€ d’économiser tout les deux ans. Si vous gardez votre véhicule une quinzaine d’années (et si vous l’aménagez, vous le garderez sûrement bien plus longtemps) ça couvre les frais d’homologation !

Les assurances sont aussi souvent moins chères avec un véhicule type camping-car (VASP) plutôt qu’un utilitaire (CTTE). Il peut aussi être plus simple d’assurer le contenu à l’intérieur de votre véhicule en cas de vol : appareils photo, ordinateurs, etc. Même si vous ne payerez pas l’assurance 10x moins cher, quelques euros ou dizaines d’euros tous les mois peuvent faire de grosses sommes au bout de plusieurs années.

Et bien sûr c’est aussi beaucoup plus de sérénité : vous êtes en règle avec les lois, vous êtes certains que votre assurance n’essayera pas de vous laisser tomber à cause de ce point précis et vous n’avez pas besoin de démonter une partie de votre fourgon avant un contrôle technique.

Notre avis sur l’homologation VASP

Cet avis est personnel, chacun devra prendre en compte sa situation personnelle pour décider ou non d’homologuer son camion aménagé, mais voici notre point de vue :

Quand nous avons aménagé notre camion, nous avons fait le choix de ne pas l’homologuer. A l’époque cela ne posait pas de problème lors du contrôle technique et nous n’avions pas trouvé de témoignage de personnes ayant eu une amende lors d’un contrôle de police à cause de la carte grise non VASP. Nous avons préféré utiliser 500€ pour améliorer notre aménagement plutôt que pour passer l’homologation.

Aujourd’hui nous avons un peu changé d’avis. Même si le contrôle technique n’est pas vraiment un problème, on peut difficilement prévoir comment vont évoluer les règles dans l’avenir. On peut très bien imaginer que la police et les gendarmes reçoivent des instructions pour contrôler systématiquement la conformité entre le véhicule et ce qui est indiqué sur la carte grise pour les fourgons. Les lois régissant le passage au contrôle technique peuvent encore évoluer et cela peut devenir dans quelques années plus compliqué de réussir le contrôle.

Surtout, on se rend compte qu’avez les économies de l’assurance et du contrôle technique, le coût de l’homologation est amorti au bout de quelques années. D’un point de vue strictement financier, l’homologation semble être la solution la plus intéressante sur le long terme, même si cela nécessite de sortir une somme assez importante au départ.

On se rend également compte que la plupart de notre aménagement est conforme avec les normes et que l’homologation n’aurait pas nécessité de grosses modifications pour réussir. Bref, si c’était à refaire, on l’homologuerait très certainement directement en VASP.

D’ailleurs, une fois l’autoconstruction de notre maison en bois terminée, nous allons reprendre plus souvent la route et nous allons procéder à quelques modifications dans notre fourgon, comme finir le coin cuisine qui devait être provisoire… ça sera certainement aussi l’occasion de faire les modifications pour respecter toutes les normes et d’homologuer notre fourgon VASP.


Comme vous l’aurez compris, on va se pencher de plus en plus sur le détail des normes et vous faire des articles au fur et à mesure sur le sujet. Si vous avez fait homologuer votre camion aménagé, n’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires, et si c’est un projet que vous avez, poser nous vos questions, on essayera d’y répondre à travers les prochains articles sur l’homologation VASP.

Salomé et Kévin

Jeune couple d'aventuriers, bricoleurs, curieux et passionnés d'informatique. Toujours prêt à partager leurs découvertes quand ils ne sont pas dans leur fourgon aménagé !

Vous aimerez aussi...


N'hésitez pas à nous laisser un commentaire, mais sachez que notre nouveau projet nous occupe beaucoup et que nous mettons du temps à repondre :)

1 réponse

  1. Jam dit :

    Salut les poi
    Bon juste un detail pour ce qui est du controle de police.
    Un vehicule est assimilé a un domicile. Vasp ou non
    Et vous faire ouvrir la cellule pour y effectuer des verifications est une perquisition domiciliaire. Alors oui y a tjrs des moyens legaux de faire ouvrir la cellule mais il n en existera pas pour apres les avoir utilises… Coller une contravention.
    La perquiz est liee aux infractions delictuelles et il faut etre opj ou en presence d un opj pour l effectuer et que des indices concordant amenent a penser que dans le vehicule se trouvent des choses qui tombent sous le coup de delit puni de peine d emprisonnement. Pas de delit simple.
    Et aucun opj ne voudra perdre sa qualification contre une prune illegale que la justice annulera
    Voili voilou.. en attendant bien sur que l assemblee nous ponde une nouvelle loi liberticide bien sur, contre laquelle aucune voix ne s elevera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *