Isolation – Pose de l’isolant mince

Le moment tant attendu est arrivé : la pose de l’isolant mince dans notre camion.

L’isolant mince fait débat sur les forums, certain le trouve inutile, d’autre génial. Pas facile de se faire une idée, mais après de longues heures de recherches, nous sommes arrivés à la conclusion qu’un bon isolant mince (avec assez de couches) conviendrait à nos besoins si il est correctement posé : c’est à dire avec une lame d’air immobile d’au moins 2cm des deux côtés de l’isolant mince. Beaucoup de gens ne laissent pas d’air comme le préconise pourtant le constructeur, et selon nous les mauvaises performances parfois constatées dans les fourgons aménagés équipés de cet isolant pourraient venir de là. Pour en savoir plus, lisez notre article dédié à l’isolation avec de l’isolant mince.

On a donc choisi d’utiliser de l’isolant mince 21 couches en veillant à ce qu’il y ait autant que possible au moins 2cm d’air de chaque côté de l’isolant.

La première chose à faire est d’agrafer l’isolant aux tasseaux précédemment posés.

isolant mince fourgon

La première bande d’isolant mince est en place

On peut constater qu’il y a bien une lame d’air entre la plafond et l’isolant mince.

IMG_0802

 

L’agrafeuse électrique permet de fixer assez rapidement l’isolant. De toutes façons, le but est seulement que l’isolant tienne en place le temps qu’on fixe les lattes qui pinceront ensuite l’isolant.

 

pose isolant mince fourgon

Le camion prend une allure de vaisseau extraterrestre

Au niveau des passages de roues il faut réaliser une découpe, sinon l’isolant mince est trop tendu (comme on peut le voir sur la photo précédente) et il risque de s’abîmer.

On continue la pose en recouvrant l’une sur l’autre à chaque fois d’environs 25cm les bandes d’isolants minces. On applique ensuite un scotch spécial sur les jointures.

Une fois tous l’isolant posé, on vis des lattes de 2cm d’épaisseurs par dessus les autres déjà fixées. Cela nous permet d’avoir une lame d’air de l’autre côté entre l’isolant et le contre plaqué qui viendra finir l’isolation.

camion isolant mince

Le travail est terminé

 

Salomé et Kévin

Jeune couple d'aventuriers, bricoleurs, curieux et passionnés d'informatique. Toujours prêt à partager leurs découvertes quand ils ne sont pas dans leur fourgon aménagé !

Vous aimerez aussi...


26 réponses

  1. luckosss dit :

    Bon boulot! Est ce que finalement vous en êtes satisfait ou si vous pouviez recommencer vous changeriez ?

    • Salomé et Kévin dit :

      Ouais très satisfait ! On va bientôt installer les capteurs de température pour avoir des données précises sur l’isolation par rapport à l’extérieur on vous montrera tout ça!
      Mais en tous cas on est parti à la neige et le camion gardait très bien la chaleur du petit chauffage d’appoint qu’on avait 😉 donc on conseille vivement l’isolant mince!

  2. BRUNO dit :

    bonjour a vous 2,
    l’isolant que vous avez utilisé est il efficace aussi au niveau phonique?
    merci, Bruno

    • Salomé et Kévin dit :

      Bonjour Bruno,

      C’est vrai qu’au niveau phonique, l’isolant mince ne nous semble pas très performant. On est relativement tranquille au niveau du bruit dans notre camion, mais on entend quand même assez ce qui se passe à l’extérieur. Sympa quand on est en pleine campagne, un peu moins quand on est en ville.

  3. antoine dit :

    Bonjour, j aimerais connaitre un petit détail : comment avez vous fais pour visser les vis des deuxième tasseau de 2 cm dans le multi couche sans que la fibre s’entortille autour de la vis? Merci

    • Salomé et Kévin dit :

      Bonjour,

      Pour être honnête, on appréhendait pas mal cette étape, parce qu’on avait vu beaucoup de gens sur internet avoir du mal avec ça. Les vis qui s’entortillent autour de la vis et c’est la m***e… Mais nous sur les dizaines de vis (une cinquantaine au moins, je pense) qu’on a mises, on a eu le problème juste pour une ou deux. On a fait ça avec une viseuse électrique je ne sais pas si ça change quelque chose. À mon avis le plus important, c’est de bien plaquer le deuxième tasseau sur le multicouche en appuyant très fort au moment de mettre la vis.

  4. Simon dit :

    Bonjour, le sol a t’il ete isoler aussi ?

  5. Pipart Jean-Francois dit :

    bonjour,
    je possède aussi un renault master, je me demandais ou vous mettiez maintenant votre roue de secour?

  6. Dez dit :

    Bonsoir et bravo pour votre site super.
    Pouvez vois me dire svp comment sont fixés mes tasseaux sur la taule? vis? quel type, quelle taille?

  7. Séb dit :

    Bonjour,

    Dans le cas de la pose d’une couche de liège sur la tôle (isolation phonique), d’un isolant de type laine de bois dans les parties creuses (entre la tôle et le contreplaqué) et enfin d’un multi couche sur le contreplaqué côté tôle, pensez-vous qu’il va y avoir un problème de circulation d’air ?

    D’ailleurs avez-vous fait une circulation d’air avec une grille point bas et point haut ?

    Good job sinon !!

    • Salomé et Kévin dit :

      Bonjour,

      Je ne crois pas que la circulation d’air soit indispensable entre la tôle et l’isolant. Le truc c’est que l’air immobile est un très bon isolant. Mais si on fait circuler l’air, ça ne devient plus du tout isolant, au contraire.

      On n’a pas mis de grille d’aération pour la circulation de l’air entre la tôle et l’isolant. Par contre c’est INDISPENSABLE d’avoir une circulation de l’air à l’intérieur de l’espace habitable avec une aération basse et haute. On en a fait l’expérience, puisqu’au début on avait juste une aération basse. Résultat de la condensation et du moisie. Avec une aération haute en plus, plus aucun souci.

      Je pense que si l’air circule bien à l’intérieur, l’air entre les parois sera également régulé.

  8. Fllloo dit :

    bonjour, tres beau travail !! j’aurai voulu savoir pourquoi ne pas avoir mis du liege sur les coter du camoin ?

    • Salomé et Kévin dit :

      Bonjour et merci 🙂

      On a choisi de mieux isoler le toit que les côtés car c’est par le toit que part la plus grande partie de la chaleur (car la chaleur monte) c’est pour ça qu’on a mis du liège uniquement sur le toit.

      Mais c’est vrai qu’on aurait pu mettre du liège aussi sur les côtés et mettre une couche plus épaisse de liège sur le toit pour avoir aussi une isolation plus performante sur le toit (Mais bon, ça nous aurait demandé un peu plus de budget…).

  9. Mat dit :

    Vraiment un très joli boulot, félicitation pour le site, c’est très complet et instructif.

    Aménageant moi même un camion, je me pose plusieurs questions sur la pose de l’isolant mince ainsi que sur la taille des tasseaux :

    1°) Si je comprend bien la première série de lattes/tasseaux n’est là que pour tenir l’isolant mince, en ce cas n’est il pas plus judicieux d’user de tasseaux plus petits afin d’économiser en épaisseur ? Puisque entre la taule et l’isolant mince j’ai déjà plus de 2cm de lame d’air ?

    2°) Si j’en crois votre montage, vous devez visser les tasseaux à travers l’isolant mince pour le plaquer, dans ce cas avec du 21 couche n’est il pas compliquer de venir visser les tasseaux servant de support au CP sur ceux qui tiennent l’isolant mince (enroulage du multicouche autour des vis, Cp qui gondole là où le Multi est comprimé) ?
    Et du coup on est d’accord qu’il n’y a pas de lame d’air là où le multi est comprimé entre les tasseaux ?
    N’est il pas possible de venir agrafer l’isolant entre les tasseaux plutôt que par dessus ? On économise ainsi une rangée de tasseau.
    Certes il y a plus de découpe de multicouche, à certains endroits la seule isolation ce sont les tasseaux, mais on évite de percer l’isolant à coup de vis et on gagne en épaisseur ?

    • Salomé et Kévin dit :

      Salut et Merci pour tes compliments 🙂

      Pour répondre à tes questions :

      1. La première série de lattes sert à fixer l’isolant mince et à assurer que l’espace pour le vide d’air est assez grand. On peut mettre des tasseaux moins épais à certains endroits, car effectivement les renforts permettent parfois d’avoir déjà assez d’espace, mais ce n’est pas le cas partout.

      2. On avait lu un peu partout sur internet que mettre des vis dans l’isolant mince pouvait se relever assez compliqué… On avait un peu d’appréhension, mais finalement on n’a eu aucun problème. Je pense que ce qui a fait la différence c’est que l’isolant mince était bien tendu et qu’au moment de visser la deuxième série de lattes on appuyait très fort pour pincer l’isolant et l’empêcher de tourner autour de la vis.

      Je n’ai pas compris ce que tu voulais dire pour agrafer l’isolant entre les tasseaux plutôt que par dessus ?

      En tout cas si ça suppose des découpes du multicouche et des endroits isolés seulement par les tasseaux, je pense que ça fait chuter énormément l’efficacité de l’isolation. Ça risque de créer des ponts thermiques un peut partout de faire des découpes à mon avis.

  10. Elouan dit :

    Bonjour,
    Je viens de faire l’acquisition d’un Ford Transit L3H3, et e compte l’aménager.
    Heureusement je suis tombé sur votre site qui est vraiment super ! Bravo à vous.
    Aujourd’hui j’en suis rendu à l’isolation du toit et des côtés, j’ai déjà fait le sol presque identiquement à vous. Je me demandais, vous parlez de scotch entre des morceaux d’isolant multicouche, quel est-ce scotch ?
    De plus pour l’aération je ne sais toujours pas quoi faire, que me conseillez-vous ?
    Merci d’avance ! Et encore une fois merci pour votre site 😉

    • Salomé et Kévin dit :

      Salut Elouan,

      Pour le scotch c’est un scotch spécial pour faire les raccords de l’isolant multicouche. On en trouve en magasin de bricolage 😉

      Pour les aérations, il t’en faut au minimum une en haut (nous c’est le lanterneau) et une en bas (nous on a percé deux aérations, une à l’avant et une vers les portes arrières).

      Bon courage pour la suite de ton aménagement 😉
      à bientôt !

      • Clemclem dit :

        Bonsoir et tout d’abord milles mercis pour votre site qui est un peu beaucoup ma bible ^^ Je viens d’acquérir le meme vehicule que vous, et je me pose aussi des questions sur laération! Vous parlez d’aération haute (donc lanterneau) qui a son article dédié. Mais pour l’aération basse, je ne trouve rien, alors j’ai quelques questions a ce sujet… Quand faites vous l’aération basse? avant l’isolation du sol ou bien apres? et pourquoi mettre une aeration avant basse si vous avez deja un aération arriere basse qui permet une bonne circulation de l’air grace au lanterneau? Milles mercis et a bientot sur la route!

        • Salomé et Kévin dit :

          Salut Clemclem,

          Merci pour ton message, ça nous fait plaisir d’être la bible de quelqu’un :p

          Concernant les aérations, nous avons une aération dans le plancher près des portes arrières et une aération basse dans le plancher sous la bouteille de gaz à l’avant.
          Il vaut mieux faire ton aération basse avant de poser l’isolation du sol, ce sera plus simple de faire le trou dans la tôle si elle est à nu et ensuite de répercuter ce trou dans ton isolant et sur ton revêtement de sol 😉

          En espérant avoir répondu à tes interrogations,
          Bon bricolage et à bientôt

          • Jon dit :

            Salut les amoureux ! (et bonne fête, du coup ! :-D)

            Je vais faire comme tout le monde mais vous le méritez, alors bravo pour votre site super intéressant, et pour votre gentillesse : Je viens de le parcourir et vous répondez à toutes les questions, même si elles ont déjà été posées 20 fois (par exemple, l enroulage de l isolant autour des vis, notre bête noire à tous lol!), bref vous mériteriez une « Victoire du web » !

            Mes questions à moi portent sur l’isolation :
            1) Je rejoins un peu le point de vue de Mat (msg du 1er aout 2016) : Est ce que l efficacité de l isolation souffrirait énormément si au lieu d être agrafé sur une latte de 2cm d épaisseur, l isolant était fixé directement sur les renforts métaux en tôle du camion (avec du scotch double face par exemple) ? Bon évidemment au niveau de ces renforts il n y aurait pas les 2cm d air exigés, mais ça ne serait que là (partout ailleurs, il y a bien plus que 2cm d air entre la tole et l isolant) et de toute façon c’est aussi le cas si c est fixé sur les lattes (2cm de bois au lieu de 2cm d air sur l espace de fixation).
            Ainsi on peut mettre les lattes de 2cm par dessus et fixer le cp, on garde donc les 2cm d air entre cp et isolant comme pour votre technique, avec une seule épaisseur de tasseau… Et l isolant n est pas coupé comme le suggérait Mat. Qu en pensez vous ?

            2) Je ne sais pas si vous l avez indiqué qqpart, mais je ne retrouve pas le prix de l isolant que vous avez utilisé… 2 rouleau de15m c est ca ? Pour un total de combien environ ? Votre camion est il bien comme moi un H2L2 ?

            3)Pour en revenir (encore!) a l enroulage de l isolant autour des vis : Je me pose la question suivante : Sur le moment, comment on s enapercoit ? Puisque ca se passe a l interieur des couches ? Et quand le mal est fait, toute la largeur d isolant est foutue ? 🙁 Bon j ai bien noté la technique du clou chauffé.

            Merci d avance pour votre aide !

          • Salomé et Kévin dit :

            Salut Jon,

            Merci pour ton message 😉

            Pour répondre à tes questions :
            1) Effectivement, tu pourrais fixer ton isolant mince directement sur les renforts métaux de ton fourgon et ensuite mettre une latte par dessus pour avoir les 2cm. Nous on avait choisi de mettre des lattes pour fixer l’isolant parce qu’on avait peur que ce soir galère de visser directement dans le renfort donc on a d’abord agrafé l’isolant aux lattes.

            2) Nous avons eu la chance de trouver un rouleau d’occasion sur leboncoin, mais sinon les rouleaux d’isolants minces qu’on a mis coûtent 130€ par rouleau de 15m² et il faut prévoir le scotch spécial pour une dixaine d’euros. Et notre camion est bien un L2H2, donc avec deux rouleaux tu auras assez 😉

            3) Si ton isolant s’enroule autour de ta vis, ça fera un effet bourrage et la vis ne vissera pas au bout, donc tu t’en rendras compte. Mais pas de panique ça va bien se passer 😉

            A bientôt et bonne route à toi 🙂

  1. 30 octobre 2014

    […] que nous avons agrafées au fur et à mesure sur les lattes que nous avions vissées sur l’isolant mince (pour avoir les 2 cm d’air de chaque côté […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *